Handi Cap Evasion

Sortie La Pesse 18 janvier 2015 : Chronique pour une loi des séries annoncée

Rubrique: Antenne de l’Ain 13 février 2015

Avant même d’arriver sur le lieu de rendez-vous, ils ont collectionné les péripéties… Chronique pour une loi des séries annoncée : En plein mois de janvier, il va sans dire qu’ils prévoyaient bien sûr une sortie d’hiver dans la neige, les joëlettes chaussées de leurs patins, et les accompagnateurs chaussés de leurs raquettes. Seulement voilà, premier problème : la météo se montre taquine et ne sort pas le moindre flocon jusqu’au dernier moment. Brigitte qui avait choisi et proposé l’itinéraire et Joan qui organisait la randonnée ont alors sagement décidé la semaine précédent la sortie, de changer le lieu de randonnée pour se rabattre sur un itinéraire possible sans neige et sans raquette.

Jeudi soir : Un message est donc envoyé à tout le monde pour prévenir du changement.

Samedi matin : Voilà que la neige annoncée vendredi en altitude tombe plus bas que prévu et donc en plus grande quantité. Deuxième problème au saut du lit : Notre projet de nouvelle randonnée se retrouve sous 15cm de neige ! Trop pour randonner sans raquette, et pas assez pour mettre les patins. Nouveau changement de programme ! On revient à notre randonnée initiale à La Pesse. Re-message à tout le monde in extremis le samedi pour faire savoir le nouveau revirement de situation !

Et après tout ça, ce n’était que le début…

Focus sur la gestion matérielle de l’Antenne de l’Ain : Ici Les joëlettes sont stockées chez Joan à Aranc, sur le Plateau d’Hauteville. Pour les sorties, elles sont transportées dans une remorque tractée à l’arrière de son véhicule. Depuis le temps que l’Antenne existe, l’organisation est huilée, le ‘’process’’ d’embarquement est simple, fluide. Tout est pensé dans l’équipement depuis longtemps pour que les passagers n’aient pas froid et soient en sécurité, que les joëlettes soient maintenues en bon état de fonctionnement et de confort. Mais surtout, l’attelage est un jeu d’enfant : la remorque est légère est se manipule facilement. Sauf… ce jour là !

En effet, troisième problème les quelques flocons annoncés à 900m se sont transformés en 15cm et la remorque maintenue pour la nuit à l’abri, dans la grange en contre bas de la route, est bloquée par la neige sur 30 mètres... Opération pelletage, déneigement du passage ! Il faudra plusieurs tentatives de traction avec la voiture : ça patine ! Mais ça finira par sortir sans mettre les chaines, Ouf !

Focus sur le mode de transport : Le véhicule habituellement utilisé pour tracter la remorque est la voiture de Joan, qui n’envisagerait jamais de monter au volant d’un engin quel qu’il soit s’il n’est pas équipé d’un attelage ! On ne sait jamais, il pourrait y avoir une remorque à tracter !

Samedi, 17h : La dite voiture prêtée pendant la journée à des amis reste en rade devant chez eux… Allo Maif Assistance, dépanneur, Garage… Bref, la voiture est évacuée vers 19h. Bonne chose de faite, mais… Maif Assistance ne prête pas de véhicule tant que le diagnostic de panne n’est pas posé, donc pas avant lundi matin ! Comment faire pour la remorque demain ?

Il faudra plusieurs coups de fil avant de trouver un ami qui puisse lui prêter voiture + attelage-indispensable pour le lendemain. Il est 20h30. De retour à 21h, Joan s’aperçoit que la caisse de la remorque a glissé sur le châssis. Il faut dire qu’elle n’est tenue que par deux pattes à l’avant et deux à l’arrière, avec des boulons rouillés et grippés. Il fait froid, il fait nuit, mais c’est un cas de force majeure : Le voilà qui sort la disqueuse pour couper les boulons, la perceuse pour agrandir les trous et fixer de nouveaux boulons.

Avec des gants de ski, c’est plus long : fin du chantier à 21h30. Imaginez comme il est affamé à une heure si tardive !!! En temps ordinaire, il dort déjà depuis longtemps ! La nuit va être courte…

Dimanche matin, 8h : On part, même pas en retard !

Joan récupère Stéphane pour faire la route à deux puis s’engage sur l’autoroute. Tout va bien, tout le monde est prévenu, on a un moyen de transport, le chargement… Enfin pas pour longtemps ! Voilà que la caisse de la remorque se désolidarise du châssis et se retrouve sur la chaussée !!! Debout sur le frein ! Arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence ! Heureusement il est 8h30 il n’y a presque personne. Voilà à quoi sert le co-voiturage : multiplier les bras costauds pour récupérer les caisses de remorques ! En vitesse, Joan et Stéphane la tire sur le coté et la replace sur le châssis tant bien que mal. Les pattes ont cédées. Quatrième problème : Comment repartir ? Dans la voiture de Joan il y a des pinces, des sangles, des cordes, mais ça n’est pas sa voiture… Fort heureusement, il y a la sacoche de réparation des joëlettes. Ils trouvent une pince, deux petites cordes dans la voiture du copain, arriment la caisse solidement sur le châssis.

Bon, cette fois ça devrait tenir… Mais au moment de repartir une voiture de gendarmerie arrive. Après discussion, les agents les laissent partir pour prendre la première sortie. Mais ils les suivent, pour eux, pas question de les laisser monter jusqu’à La Pesse comme ça !

Cinquième problème : Tout le matériel ne tiendra pas dans la voiture… Pas question d’annuler la sortie à laquelle sont inscrites 30 personnes déjà en route…

Il est 9h 15, et là Ô Miracle ! A la sortie de Montréal la Cluse ou certains participants devaient se donner rendez-vous, 2 voitures de l’équipage passent devant eux. Double miracle : les reconnaissent, et s’arrêtent ! Comme quoi tout arrive… Le temps de leur expliquer les aventures matinales sous l’oreille attentive des gendarmes, ils chargent les joëlettes dans l’Espace de Greg, gardent le reste du matériel avec eux, détèlent la remorque, et les voila repartis avec le consentement des agents. Destination : La Pesse ! Cela se mérite !

Triple miracle : Ils arrivent sur place avec seulement un petit ¼ d’heure de retard. Et là enfin, tout va bien se passer.

Tout le monde est là. 10 personnes de HCE, dont les 3 passagers Alex, Sandrine et Emma et une habituée des sentiers, Nicole, marchante malvoyante. 20 personnes d’OVS les ont également rejoints. Un certain nombre d’habitués des sorties HCE et pleins de nouveaux venus et bienvenus !

Cela valait le coup de traverser toutes ces épreuves sans fléchir…

Le protocole de rando reprend son cours : montage des joëlettes, installation des passagers, présentation et explications sommaire du pilotage.

Voilà ! Il est 10h30. La troupe est partie derrière Brigitte sur les pistes de raquettes de La Pesse. Le groupe aborde une série de belles montées bien raides parfois, avec une neige très froide, poudreuse, sans aucune cohésion, ne permettant pas de prendre des appuis stables : ça pédale dans la semoule !

Dernière montée annoncée ! Mais il y en a une autre, et encore une autre… La fatigue se fait sentir mais le groupe ne renonce pas. L’ambiance reste conviviale. Les passagers sont heureux.

Il est temps quand même de se sustenter. Il faut faire fissa, ça caille et il y a encore du chemin !

Au final : une très belle journée partagée dans la neige ! Comme quoi : ne jamais se décourager devant les difficultés pourrait être notre devise.

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

30 juillet 2017

A la recherche de (bonnes) photos !

L’association a un grand besoin de bonnes photos pour illustrer nos documents de communication mais aussi pour transmettre à nos partenaires et aux journaux qui veulent bien faire la promotion de nos activités.

Les photos devront être transmises avant le 13 octobre, par mail : hce@free.fr ou la.creuzette@free.fr.
Le résultat sera donné lors de l’AG. Il y aura une belle surprise pour les 3 meilleures photos !

Pour en savoir plus, c’est ici !

>> Concours Photos

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séours 2017