Week-end neige - 9 et 10 février 2019

Rubrique: Antenne d’Auvergne 26 février 2019

Fin janvier, début février, c’est le moment où les raquettes (à neige, pas de tennis) trépignent et les patins réclament le grand air : il est temps de partir en week-end neige avec l’antenne Auvergne.

Objectif Chastreix : le gîte de Patou, sa neige, son paysage, son air vivifiant et sa température clémente.
Hum ! Le gîte, OK. La neige aussi, en fait. Pour le reste...

Nous nous retrouvons à 10h tapante. Seuls les non-gourmands passeront outre la privation de dessert promise par Krystina et se permettront d’arriver après 10h16. Nous serons presqu’une quarantaine dans le terrain de jeu de Guillaume.

Avant de commencer, un peu de technique :
En Auvergne, nous avons des bricoleurs de génies. Ils (Bernard notamment...) ont su construire nos joëlettes d’après les plans officiels et ... les adapter à nos hivers !

Un monoski retaillé, un triangle métallique qui se déploie, et voici les patins opérationnels.

Pour solidariser le tout, il fallait y penser : l’axe de la roue est prolongé de part et d’autre du pignon. Ces taquets ainsi créés s’engagent quand une encoche, qu’une plaque coulissante vient verrouiller. Et HOP ! Le tour est joué !

Pas besoin de longues manœuvres, nous passons de la roue à la glisse en une boule de neige

L’objectif du jour ? La salle hors sac de Chastreix, vers 13h. C’était sans compter l’efficacité du terrain : la neige gorgée d’eau, c’est un rendement au moins trois fois moins efficace, surtout si la moitié du groupe n’a pas de raquettes. 80 cm de neige non tassée, ça ne pardonne pas.




Retour au gîte, nous y pique-niquons.

Guillaume nous propose alors une petite boucle autour de sa maison. 4h. Chemin en sous-bois, coupé du vent, ce n’est tout de même pas négligeable. Mais 4h, la petite boucle. Seule la promesse du top goûter à venir nous empêche de râler contre les conditions météo pas simples. Et comme nous sommes de grands enfants, reconnaissons que la bataille de boules de neige participe à notre esprit positif général.

Retour (encore ! ) au gîte vers 18h. Pour un fabuleux goûter : des crêpes !

On enchaîne, ou quasi, avec le repas, succulent puisque concocté par Isidore et Krystina. Ce p’tit jeune sera du reste à l’honneur : lors de la création de l’association, il avait ... 50 ans ...

Un poème, deux chants, un gâteau, il n’en fallait pas moins pour remercier Isidore de sa bonne humeur permanente, de sa disponibilité, et de ses repas mémorables. Tous ceux l’ayant croisé en séjour seront sans doute d’accord avec nous.

Ah, qu’Isidore est tout heureux !
Les 80 hivers d’Isidore

Le lendemain, il fait clair, chouette ! ... durant le temps du petit-déj’ ...
Comme il ne pleut pas des trombes d’eau, décision est prise de sortir quand même. Haha ha !
Peu de photos : les appareils ont demandé, prudents, à rester à l’abri au chalet ...

Mais en résumé : chacun pesait sans doute au moins 5 kilos de plus au retour, les vêtements imbibés de pluige, intempérie plus qu’efficace quand il s’agit de rendre malade tout le monde.

Et comme si cela ne suffisait pas, nous estimons la température proche de 0 et le vent proche de 80km/h.
Un vrai bonheur quoi ! Mais de quoi en parler encore longtemps au coin du feu, sans aucun doute !

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2019