Randonnée à Thurins le 06 octobre 2019

Rubrique: Antenne du Rhône 20 octobre 2019

Rando Handi Cap Evasion dans les Monts du Lyonnais dimanche 06 Octobre 2019, organisée par Jean-Yves Beau, à l’entrée de chaque automne…objectif : ramasser des châtaignes pour en faire de belles poêlées et en avoir plein les dents ! Bon, ça c’est la mission officielle mais en réalité le but est de partager une belle journée automnale dans des paysages rupestres et sylvestres sur un parcours qui monte et qui descend, bref une promenade aussi sportive que bucolique.

A 9h30 (passées) tout le monde était au rendez-vous au parking du stade de Thurins. Une quinzaine de personnes étaient prêtes à suivre le guide, Jean-Yves, qui finissait de monter la 3° joëlette, sous le regard attentif des non-initiés mais aussi sous un bel arc-en-ciel qui a disparu aussi vite qu’il était apparu : indice prémonitoire pour la météo du jour qui s’annonçait plutôt chaleureux pour la saison, malgré le vent et les beaux nuages gris foncés à l’horizon.

Donc tout le troupeau s’ébranle doucement mais sûrement sous la houlette de Jean-Yves, le Berger du coin, et surtout sous la bonne conduite d’autres pilotes déjà - bien ou un peu -entraînés au maniement de la joëlette… ou aux efforts physiques intenses, je nomme ces fidèles lieutenants : Gilles, Catherine, Yannick, Denise, Virginie, Fanny et Morgan… !

Bien sûr, on commence par une jolie grimpette sur un chemin déjà bien pierreux à droite du stade qui nous mène très rapidement sur les hauteurs, à travers champs et vergers, avec vue sur les plateaux, au loin la vallée, avec comme ligne d’horizon celle des montagnes et …au 1er plan de belles pommes rouges pour commencer le chemin des tentations ! Il y a ceux (celles) qui ferment le chemin en arrière, qui accompagnent de main ferme Brigitte, notre idole, mais qui surtout discutent car ils ne goûtent pas à la poussée des joëlettes , Sophie, Sylvie, Victor alias Vittorio ; devant eux pas très loin Christophe et Henri marchent à leur rythme et sans bavardage en se tenant compagnie, sans oublier Shiva et sa maîtresse Muriel qui vont et viennent, l’une en courant et l’autre plus prudemment en évitant les obstacles du sentier. Victor piloté par son père Bertrand faisait partie des transportés avec Thérèse, Eric et Sophie.




Le plus dur est passé et c’est sur le plat à découvert dans les vergers et les vignes qu’on dé-transpire ; plus que quelques mètres et une(petite) route surgit : on retrouve l’habitat du Matillon et … le groupe de tête qui nous attend.

Mais Shiva nous remet sur la piste au Jaricot à 495m d’altitude, à la « Croisée des Chemins », direction La Picolette…Sur ce chemin de terre ombragé, on monte et quand l’horizon se dégage sur les côteaux fruitiers, on pose un peu les bâtons pour repartir car il n’est pas loin de midi. On rejoint une petite route qui descend et qui monte : la troupe rando s’étire de plus en plus d’un versant à l’autre, les joëlettes toujours en tête. Faut dire qu’il y a de quoi traîner entre les coings sur les branches et la beauté des lieux, de la mare à canards couverte de nénufars à la variété colorée, verte, jaune ou rougeoyante, des herbes et des arbres sous un ciel presque céruléen.




Puis c’est une descente douce mais rapide pour les joëlettes sur le barrage de Thurins. Au bout, la D25 qui monte à Yzeron nous attend et nous fait resserrer les rangs : pendant quelques mètres, on doit longer le bord gauche de la route à la file indienne pour ne pas se faire accrocher par les voitures et pour emprunter le fameux sentier qui descend jusqu’au barrage.

Là, après les vergers, on retrouve l’ambiance forêt avec des bords de chemins tapissés de mousse et, surtout, c’est le début de la cueillette des châtaignes qui se cachent dans le fouillis des feuilles mortes…une récolte peu abondante et des châtaignes bien maigrichonnes !

Mais la civilisation vient nous distraire de nouveau avec un joli hameau sur la petite route goudronnée, vieilles bâtisses fleuries, parfois un peu isolées. A l’entrée du site aménagé du barrage, deux ânes chaleureux nous accueillent en brayant vigoureusement.


Et après avoir pris le temps d’admirer la vue (architecture et paysage), c’est à 13h30, sous un ciel très gris, voire même sous quelques gouttes de pluie, que nous nous installons rapidement au bord de la retenue d’eau, le plus près possible mais aussi sous de grands arbres protecteurs.
Le déballage des pique-niques sur deux, trois grandes tables et bancs de bois attirent la foule : deux canards gourmands et trois randonneuses curieuses et bavardes qui nous offrent généreusement une partie de leur récolte de châtaignes, magnifiques, énormes, parfaites ! C’est le dessert de tout le monde grâce au travail des « chauffeurs » : Jean-Yves au ramassage de bois sec et Gilles au feu et à la poêle, deux aventuriers que nous félicitons et remercions pour leur ténacité, merci aussi aux pourvoyeurs de thé, café et chocolats !






Après ce grand moment gourmand et convivial, c’est le début du retour, et on quitte ces hauts lieux aquatiques aménagés par l’homme…par un chant de sirène : Virginie n’a pu résister à l’appel de la hauteur du barrage-voûte et sa voix venue du plus profond de ses entrailles s’est élevée vers nous et les cieux. Et c’est donc remplis de cette offrande musicale que les randonneurs ont repris la route du retour en se remplissant aussi les poches et les sacs de châtaignes aussi belles que celles qu’on leur avait offertes au bord de la retenue d’eau : pas très loin du barrage, il y a des châtaigneraies qui laissent déborder leurs productions sur la route.

Puis c’est le retour par les sentiers au milieu des vergers et les sacs deviennent de plus en plus lourds, entre pommes et coings. Mais, après de derniers exploits pour les porteurs de joëlettes et leur passager, pris dans la toile d’araignée des branches forestières, c’est la délivrance quand la route du barrage nous débarque sur la place de Thurins, fatigués mais heureux de notre voyage à pieds ou en joëlette.

Il est 17h30 et le ciel est bien gris mais les randonneurs d’Handi Cap Evasion, ont fait leur plein de bonheurs ! MERCI à Jean-Yves, Gilles, Catherine et tous les autres pour votre guidage en toute sécurité et merci à tous pour ces chouettes moments partagés ensemble et contre tout.

Sylvie

Partager

Autres articles dans cette rubrique