Randonnée à Alix (pays des pierres dorées),1er mars 2020

Rubrique: Antenne du Rhône 6 mars 2020

Une hirondelle ne fait pas le printemps mais une première sortie joëlette, peut-être ? C’est en tout cas, ce qu’a tenté Bernard l’organisateur de cette première sortie de l’antenne du Rhône au pays des pierres dorées.

Un beau soleil d’hiver nous attendait au parking de la mairie d’Alix, lorsque les premiers participants se retrouvent pour monter les Joëlettes. Très vite une vingtaine de marcheurs et leurs amis passagers s’empressent de procéder à la mise en route car le fond de l’air est frais…
Il y a bien sûr des anciens, mais aussi des lycéens et étudiants débutants qu’il faut familiariser avec l’ outil mono-roue.

Puis c’est le départ, on côtoie la maison forte d’Alix, le clos des Liesses sous l’œil hautain d’un lama transplanté des Andes...Le cortège suit des chemins de terre dégagés, avec une belle vue sur les bois, puis du village de Bagnols, avec le château et son pigeonnier, de belles maisons avec les colonnes d’auvent, typiques, de pierres jaunes.





Le long du chemin des carrières (de pierres dorées… !) les marcheurs trouvent un endroit abrité du vent qui s’ est levé, pour le pique- nique au pied d’un muret de cultures en étage qui fait le charme du paysage. Nous sommes au- dessus de la « voie du tacot » qui reliait Villefranche à Tarare, réaménagée en voie pédestre et cyclable de 23 km, en pente douce, sinueuse, entre vignes et hameaux…








Après la pause déjeuner, le temps se gâte, quelques gouttes, du vent, des nuages noirs nous font presser le pas, par des chemins creux en sous- bois et passages de gués vers la chapelle St Hippolyte.
Au bord du sentier, une « cadole » , abri traditionnel pour les outils et la pause du vigneron, rappelle l’art des constructions en pierre sèche, ailleurs on l’ appelle caborne, cazeille, borie…

Sur le chemin du retour, de fortes rafales de vent et la pluie horizontale de front sonnent l’heure d ‘un ré-habillage express avec capes de pluie, ponchos et parapluies vite retournés…
Episodes brefs et salutaires pour tester les capacités d’adaptation du groupe qui se retrouve vite au point de départ, sous le soleil revenu, et le traditionnel mâchon (gâteaux, bière, jus de fruit) sous un abribus à l’écart des rafales atténuées.



On aura marché de 10 h à 16h, avec 1/2 heure de pause, pour un circuit de 14 km et 250 m de dénivelé cumulé dont quelques raidillons caillouteux.
Prochaine marche, à Curis aux monts d’Or, pour retrouver des cabornes … ! le 29 mars….

Partager

Autres articles dans cette rubrique