Pentecôte en Beaujolais

Rubrique: Antenne du Rhône 10 juin 2019

C’est devenu une tradition, pour Pentecôte, certains vont à la Roche de Solutré et d’autres au pays des pierres dorées. Et il n’y a pas qu’à la Roche de Solutré que l’on peut rencontrer des journalistes !

L’édition 2019 s’était annoncé maussade, avait été réduite et là, elle a fait l’objet d’un sauvetage en deux jours.

Surprise ! ce samedi s’annonce radieux ; la montée à l’Espace les Pierres Folles nous a ravis au milieu des fruits, des fleurs, des paysages merveilleux qui, semble-t-il, a retardé quelques participants.

Retrouvailles, mise en action des joëlettes, installation des passagers, et quelques pas d’initiation. Philippe, le Breton, découvre un nouveau pays, Laurent, lui, n’est pas dépaysé et « LE » Paul s’amuse à voir cette préparation au départ. On décolle sous la houlette (provisoire) de Bridget, qui va nous réserver bien des surprises.

Coquelicots, chardons bleu, cerisiers dont les branches ploient sous la charge de fruits presque mûrs (attention, on ne touche pas !), vignes qui, semble-t-il, ont échappé au gel, rosiers qui illuminent les maisons qu’ils décorent.




Pique-nique dans un site extraordinaire avec le Mont Blanc en toile de fond. Nous sommes au pied du télégraphe Chappe. On salue la journaliste qui est arrivée par un autre chemin. Cela ne se révèlera pas un problème, loin de là. Elle s’intéresse à ce qu’est Handi Cap Evasion. Elle nous promet un reportage de 3 mn sur la chaîne de télé 23 (RMC) au mois de novembre.

On s’assied, on s’installe, on partage. Merci à Yannick et Corinne. Quelle efficacité, quelle bonne humeur et quelle qualité dans vos préparations.






On repart à travers les sous bois, et on s’émerveille devant Charnay, son architecture et … son alambic !

Dans la descente abrupte voire à pic vers Saint-Jean, Bridget coupe un virage et plonge dans les ronces qu’elle découvre épineuses ! Secours immédiat de plusieurs accompagnateurs qui découvrent à leur tour le caractère agressif de ces buissons.

Après avoir repris notre souffle, visite du jardin botanique tout près de l’Espace des Pierres Folles. Le dinosaure, les couches dans le sous-sol retiennent notre intérêt.
Quel sérieux dans la préparation du repas ; quelle magnifique paëlla ! et aussi pour l’ambiance, quelques pas de salsa.








Après la nuit sous tente, le ciel n’est guère clément. Nuages lourds et menaçants, quelques gouttes, déjà ! Rude montée vers Charnay, entrecoupée d’arrêts pour mettre et quitter les imperméables. Descente à pic dans les bois pour remonter vers les Granges Marduel et rentrer dans Chatillon par la petite rue étroite et toute en lacets pour arriver à l’église du lieu.

Accueil sympathique et chaleureux à la salle municipale, siège du Club de Dessin. Les joëlettes attendent sagement à l’abri devant la voie. Moment agréable autour du menu du jour.






Récupération des véhicules, pliage des joëlettes, dernière photo de groupe.
A tous merci. Sous le soleil ou sous la pluie, dans les montées ou les descentes, ces deux jours ont été empreints de bonne humeur, d’entraide, en un mot d’une ambiance chaleureuse.


Un merci particulier aux jeunes gens qui non seulement nous ont guidés sur le parcours mais aussi ont joué leur rôle dans tous les aspects de ce séjour.
A Corinne, à Yannick pour leur organisation et le travail que ce séjour leur a occasionné, notre reconnaissance et à bientôt.

Partager

Autres articles dans cette rubrique