La Montagne couronnée - Laon - 12 mai 2018

Rubrique: Antenne de Picardie 27 mai 2018

« La montagne couronnée : la campagne à la ville »

Qu’est ce que c’est que cette histoire à Laonnois ???
Eh bien, c’est un sommet qui culmine à 183 mètres, chez nous, en Picardie ! Laissez-nous vous narrer cette ascension !

Je laisse l’info de côté reçue sur ma boîte mail car la météo prévue n’est pas terrible… c’était sans compter le mail de Julie : « on a des bras mais il manque un passager » ! C’est un comble ! Ne voulant pas décourager les « bonnes volontés », je prends contact avec Emmanuelle car Julie « vit sa vie », dixit son répondeur ! Je découvre une personne à la voix calme et posée pour laquelle il ne semble pas y avoir de problèmes, que des solutions. Cet état d’esprit me plait bien.

Décidée à rencontrer cette personne qui me semble ouverte et généreuse, je fais fi de la météo et prends la route pour l’Aisne. Quittant la région parisienne, je roule avec les camions et le bruit. A partir de Soissons, la circulation se fluidifie enfin et j’aperçois des champs à perte de vue qui se détachent sur un ciel azur. J’arrive dans un petit village aux maisons de briques coquettes. Me voilà dans le nord, Non, c’est la Picardie et plus précisément, l’Aisne !
Après une soirée chaleureuse, je me lève en forme prête à découvrir.
Le temps de monter les joëlettes et pour nous réchauffer les cœurs, on nous offre café et petits gâteaux, préparés par la fille d’Emmanuelle, Gaëlle, et son amie.

Michèle avalise le parcours...

... et le cortège se met en route vers 10H 40. Partis de la cité administrative, nous faisons le tour de la ville haute, admirons le paysage en contre bas et Paul immortalise ces moments.




Jusque là rien de compliqué. Mais très vite, nous constatons que nos deux Axonaises nous ont réservé des surprises. Ruelles pentues, escaliers « tape culs » et chemins des « froids culs ».




En ce qui me concerne, je fais confiance à mes pilotes qui semblent à l’aise : le cliquetis des joëlettes m’indique qu’ils sont aguerris. Tout va donc bien.

Au fur et à mesure de notre marche, l’ambiance du groupe confirme que je suis bien partie avec HCE ! Convivialité, humour, entraide...

... et surtout, pas de prise de tête .

Arrivés sans difficultés dans la ville basse,...


... nous cheminons dans le vert et blanc,...



... et apercevons même un carré de vigne sur les pentes de la cuvée Saint Vincent (vin blanc d’exception que l’on utilisait lors des cérémonies des sacres du roi de France).

Tout ça c’était pour nous endormir… car je réalise vite, surtout les pilotes, que nous fêtons les 30 ans d’HCE avec ses 30 sommets !!! Les deux copines, elles, ne l’avaient pas oublié !

A défaut de gravir un sommet classique, nous montons des marches à n’en plus finir… Jamais de ma vie, je n’en ai tant vues !!!!

Je remercie les bras qui m’ont portée aussi haut, sans jamais pester ni maudire celles qui nous avaient concocté cet itinéraire.





Toujours le sourire et l’envie de donner, « se donner » à fond.

BRAVO et merci les amis(e)….

Arrivés en haut, un tapis de verdure s’offre à nous ; chacun reprend son souffle, respire le bon air tout en admirant la cathédrale située de l’autre coté.



Certains aimeraient faire déjà la pause casse-croûte, mais non, il est trop tôt et, une autre surprise nous attend. Désaltérés et requinqués après cette montée à couper le souffle, nous nous dirigeons vers le fort, en longeant les remparts.


Parfois ombre, parfois soleil...

...nous descendons encore des marches, histoire de creuser l’appétit.



Nous arrivons à la vieille batterie du fort : ce sera notre sommet, notre Everest à nous ! Histoire de ne pas perdre notre objectif des « 30 sommets », nous goûtons à d’autres marches et talus bien raides pour aller planter notre drapeau au plus haut.




Mission accomplie ! Nous fêtons cette ascension, au champagne, grâce à Paul et Emmanuelle puis, goûtons aux amuses gueules apportés par chacun. Ce gros plan réveillera sûrement vos papilles.


Après cette pause méritée, nous passons devant la tour penchée, empruntons la porte Saint Martin...

... pour aller visiter la cathédrale dont les tours ont veillé sur nous, une bonne partie de la journée.




Vers 16H30, nous nous quittons, fatigués pour d’autres mais heureux d’avoir pu profiter de cette belle fenêtre météo. Merci à vous d’avoir contribué à faire que cette journée soit réussie !

En tant que « nouvelle », dans le groupe, je suis heureuse d’avoir rencontré de belles personnes….Vous méritez tous une couronne !

Texte : Marie-Christine
Photos : Paul

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

16 octobre 2018

Inscrivez-vous à notre Assemblée Générale des 24 et 25 novembre 2018 à Vénissieux !

>> Convocation AG 2018

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018