Vallée de l’Automne - 26 mars 2022

4 septembre Antenne de Picardie

Comme d’habitude le rendez-vous est donné à 9h30. L’Oise nous accueille pour une journée qui s’annonce ensoleillée.

Le départ est donné à Fresnoy-la-Rivière, au bord de la rivière Automne. Nous sommes pourtant au printemps, pas d’erreur !

Sous un magnifique soleil printanier, le petit groupe (1 joëlette, une handi-marchante, 5 accompagnateurs) commence à suivre la rivière Automne. Longue de 34 km, elle prend sa source dans l’Aisne pour se jeter dans l’Oise à Verberie (rassurez vous, nous n’avons pas parcouru cette distance !!)

Que la nature est belle en ce début de printemps ! Le colza commence à fleurir et à devenir jaune, les jeunes pousses de blé verdissent les champs, les premières fleurs (anémones ...) tapissent les sous-bois, les arbustes sont en fleurs (pruneliers, cognassiers …).


Que de couleurs sous un ciel bleu ! Certes, les arbres sont encore dépourvus de feuilles. Ce qui permet d’apercevoir de loin en loin les villages et leurs clochers. Une courte pause en haut d’une montée permet d’entendre le pic-vert.

Au sortir d’un petit bois, pause pour caresser 2 poneys et un âne qui semblaient nous attendre !

La vallée de l’Automne est très vallonnée.

De montées en descentes, de bosquets et parcours dans les champs, nous traversons aussi de paisibles villages. Les maisons y sont belles, pour beaucoup construites avec la pierre locale, très joliment fleuries.

Petite halte à Morienval devant son abbatiale, de fondation carolingienne puis un dernier effort (grosse montée) pour atteindre la chapelle Saint-Annobert, solitaire en bordure de champs.

La chapelle dépend de l’abbatiale. C’est là que nous décidons de pique-niquer. La pause et la sieste sont bienvenues car il fallait la mériter cette chapelle !! La vue est belle depuis ce promontoire.

Visite inattendue de 2 beaux et blancs bergers suisses. Les chiens précédaient leurs maîtres.

La vallée de l’Automne est tortueuse et très encaissée. L’existence de coteaux abrupts et calcaires a facilité l’extraction de la pierre de taille qui a servi à construire les édifices de la vallée.
L’après-midi sera moins difficile. Nous passons devant des carrières et des grottes pour atteindre les villages de Pondron, puis Vattier-Voisin, leurs églises et leur lavoirs.

Petite pause goûter dans ce dernier village au pied de la chapelle. Une table et des bancs nous attendaient, nous n’avons pas résisté.

Il est 16h lorsque nous regagnons Fresnoy-la-Rivière et nos voitures, avec 13,5 km dans les jambes et la roue, pour un dénivelé cumulé de 350m.

Merci à Lénaïk qui a guidé cette journée dans cette belle vallée. Rendez-vous est donné pour le 30 avril, dans la joie de se revoir, partager, randonner et découvrir. Tout en espérant être plus nombreux...