Une sortie pleine de rebondissements

22 novembre Antenne d’Auvergne

Elle avait été annulée une 1ère fois en septembre par manque d’accompagnateurs actifs. Puis une 2nde fois en juin en raison de ce que vous savez. Mais cela n’avait pas découragé Olivier pour autant ! Il l’avait donc proposé une 3ème fois ce dimanche 30 août. Cette fois c’était sûr nous irions dans la Vallée de Chaudefour ! Mais voilà, la météo en avait décidé autrement : pluie et orage annoncés toute la journée dans la Vallée. Tant pis, plan B, direction : Chateaugay !

Le rendez-vous est donné sur le parking du bourg. Qu’est-ce qu’on est content de se retrouver ! Et de rencontrer les nouveaux : Nicolas qui teste pour la 1ère fois le voyage en joëlette, sa femme Paola, sa fille Sam, son gendre Romain et Claude le père de Romain qui les a tous embarqués dans cette drôle d’aventure. Les retrouvailles se prolongent un moment car Olivier et les bolides se font attendre... Problème de voiture, Marc et Marianne arrivent à la rescousse et passent le chercher puis récupèrent les joëlettes.

Les voilà qui arrivent ! Christian initie Nicolas, Sam et Romain au pilotage en leur faisant faire des tours de parking. Annette se réjouit de remonter sur ce drôle de monocycle depuis tout ce temps, tandis que Tam prend place sur le sien en espérant qu’Alain ne se mettra pas tout de suite à courir. Le bolide Aline s’installe à l’avant de la joëlette d’Olivier (eh oui y’en a deux !) : c’est parti !

Au programme 14 km de rando sur les Coteaux du Plateau de Lachaud. Ça commence tranquillement sous un ciel un peu couvert. Gérard s’inquiète, certains d’entre nous semblent fort réchauffés, se prendraient-ils pour Loïc ?

Au bout de quelques mètres, Françoise reconnaît le chemin : « vous verrez c’est facile ». Effectivement, le sentier est idéal pour apprivoiser l’engin ou s’entraîner pour un futur séjour. Évelyne qui part deux jours plus tard en Corse du Sud s’en donne à cœur joie.

Bientôt les ventres grommellent : « dîtes on ne s’arrêterait pas pour manger ? ». Oui mais vaut-il mieux s’installer à l’ombre et à l’abri du vent ou au soleil et dans le froid ? On opte finalement pour un entre deux. Aline et Claude font le tour du groupe ; la 1ère munie d’une bouteille de gel hydroalcoolique, le 2nd d’une bouteille d’excellent vin de noix. Christian (attention y’en a deux aussi), expert culinaire, aide Olivier à manger sa purée à « je ne sais quoi ». Les blagues et les taquineries fusent. Alors qu’Alain tente de faire la sieste - « dis Claire tu pourrais rire moins fort ? » - Évelyne et Marianne cueillent des orties. Certaines finiront en soupe le soir même pour accompagner des crêpes !

Après le déjeuner, la joëlette d’Olivier louvoie. Est-ce le vin de noix ? Daniel a une autre théorie qui nous tairons ici. Après avoir tenté d’apprivoiser un âne à la robe originale, les équipages d’Annette et de Nicolas menées par Alpha et Romain font la course. Décidément elle est trop facile cette sortie ! C’est sans compter sur la belle montée technique qui nous attend… Nous nous laissons doubler par deux blancs destriers qui trouvent notre troupe fort étrange et se retournent plusieurs fois après nous avoir dépassé pour scruter les joëlettes.

C’est dans la montée vers le Parc Mirabel que les cordes nous manquent. Elles sont sagement restées au garage où elles avaient été mises à sécher après une sortie sous la pluie un mercredi après-midi. Le sentier est escarpé et bordé de ronces et promet un moment d’intense cohésion !

La journée se termine par une traversée des vignes qui offre un joli panorama sur Chateaugay. Qu’est-ce que c’était sympa ! Allez dans 2 semaines on remet ça !

Merci beaucoup à Gérard pour les photos :)