Traditionnelle randonnée châtaignes Saint Laurent de Vaux le 16 octobre

12 novembre Antenne du Rhône

Pour cette belle journée ensoleillée, il y aura des passagers joëlette habitués (Isabelle, Jocelyne) mais aussi Monique qui teste la joëlette pour la première fois ainsi que James.
Quant à Brigitte, elle alternera joëlette et marche à pied en raison d’un genou douloureux. Isabelle (non-voyante), qui vient de déménager à Lyon, teste sa première randonnée dans les Monts du Lyonnais.

La joyeuse troupe se rassemble sur la petite place de Saint Laurent de Vaux, près de l’église. Nous sommes au cœur des Monts du Lyonnais et les paysages vont être bien vallonnés.
Les accompagnateurs "habitués" montent rapidement les bolides pendant que Jean-Yves donne quelques explications sur le parcours. Les "nouveaux" écoutent attentivement les règles de pilotage des joëlettes. Jean-Yves a recruté plusieurs accompagnateurs locaux, dont certains n’ont jamais vu de joëlette mais qui se montreront bien efficaces.

Tout commence par une belle montée dans le bois de Taconan. Il faut piloter les joëlettes mais aussi ne pas rater la cueillette des châtaignes plutôt abondantes cette année. Les plus jeunes (Thaïs 6ans et Théo 3ans et demi) ne seront pas les moins motivés pour remplir leur sac.





En sortant de la forêt nous découvrons les paysages vallonnés travaillés par la main de l’homme car la région est agricole. Belle vue sur Vaugneray tout proche.



Petite pause au belvédère de Piragoy (532 m) sur la commune de Messimy.

Les descentes et montées vont s’enchaîner jusqu’à la pause pique-nique. Les sentiers ne sont pas roulants et les pilotes doivent bien gérer leur trajectoire pour éviter les racines, pierres et rochers qui font parfois de belles marches.

Isabelle est un vrai cabri et elle n’a aucune peine à suivre le rythme des joëlettes.

Le vent du sud s’est levé et nous nous demandons comment nous allons pouvoir éclairer un feu pour faire griller nos châtaignes. Jean-Yves connaît parfaitement le parcours et sait où se trouve le petit coin, à l’abri du vent, idéal pour faire griller les châtaignes. Nous aurons même une belle vue sur Lyon.








Après le repas, toute l’équipe se regroupe près de James. Simone évoque la mémoire de Rolande Matile, épouse de James, qui nous a quittés au mois d’avril dernier. Rolande était une amie précieuse mais aussi une personne importante pour Handi Cap Evasion, membre active du Conseil d’Administration, car elle ne se contentait pas de participer à nos séjours d’été. La randonnée d’aujourd’hui est la même que celle qui lui a fait découvrir la joëlette en 1996. Rolande aimait particulièrement notre approche simple de la montagne et l’immersion en pleine nature procurée par nos séjours. En mémoire de Rolande, Simone lit quelques lignes d’un texte écrit par Rolande sur le thème du chêne. Les mots sont très forts et nous penserons à Rolande chaque fois que nous verrons un chêne. James, très ému, nous remercie et rappelle que les cendres de Rolande seront dispersées, précisément au pied d’un chêne, dans le Vercors le 29 octobre.

Quentin donne quelques informations sur les activités locales dans le Rhône et rappelle le rendez-vous important le samedi 19 novembre pour l’AG de l’association.

Nous reprenons notre marche d’abord sur un sentier bien roulant avant de retrouver des passages bien caillouteux et pentus qui vaudront à Diana quelques crampes dans les mollets bien douloureuses. Heureusement, Isabelle intervient rapidement pour faire les étirements nécessaires pour que tout rentre dans l’ordre.



Traversée des hameaux de Châteauvieux et Le Giraud, bien fleuris. Des moutons et plusieurs agneaux gambadent dans les près. Le paysage s’ouvre et nous reconnaissons au loin les Monts d’Or. Nous admirons deux très vieux tilleuls dont les branches sont soutenues par des cordages. Rolande aurait aimé l’attention portée à ses arbres.







Retour tranquille sur la petite route qui nous ramène à Saint Laurent de Vaux. Merci à Jean-Yves l’organisateur, et à tous ceux qui se sont mobilisés pour que cette belle randonnée ait lieu. Nous avons parcouru 12 km avec un dénivelé de 400 m. Bravo à tous !