Montagne de Beuzat, enfin !

15 novembre Antenne d’Auvergne

Bonjour,
Et oui, après deux tentatives échouées en fin d’hiver, la montagne de Bozat a finalement bien voulu nous accueillir.

Ce n’était pas nous qui décidions, mais bien elle.

Vu d’en bas, c’est un plateau un peu rocheux qui ne paie pas de mine.

Donc, pour commencer, notre fière troupe avance facilement, prenant le temps de discuter et de poser pour les photos.

Et puis, après l’avoir contournée, il fallait bien la gravir. Aïe, Laurence semble se demander si Bozat est bien pour nous.

La montagne de Bozat ne s’est pas laissée faire. La montée était rude, mais le courage de nos accompagnateurs et de nos passagères nous a permis d’arriver au sommet en conservant notre bonne humeur. Et même quand le plateau semble atteint, 7 personnes sont toujours nécessaires autour de la joëlette.

Finalement, notre fameuse montagne nous offre de bien beaux panoramas, vers le Sancy et le Roc de Cuzeau.

Et les paysages s’accompagnent de bien beaux sourires.
Le sommet de Bozat est à 1504 mètres, bien plus que notre Puy de Dôme National dans ses meilleurs jours.

La fine équipe se présente aussi sous ses meilleurs jours. Elle prend le temps de quelques poses avant le retour.


L’attelage privilégié de Marc se remet en marche.

Les autres attelages ne sont pas en manque, avec ou sans les mains.

Un dernier coup d’œil admiratif vers les panoramas, et nous voilà sur le retour.

Une dernière négociation autour des clôtures, le Capucin apparaît, marquant ainsi la fin de cette balade, belle et intense.


Un grand merci à tous, pour votre courage et votre bonne humeur, malgré une montée qui semblait ne pas vouloir en finir. J’ai refait le même chemin deux semaines plus tard, histoire de vérifier si nous avions pris l’itinéraire le plus court. Je confirme, nous pouvons faire mieux et plus court (30 bonnes minutes en moins).
Retenons que la montagne de Bozat nous a permis de révéler un peu plus ce que nos joëlettes nous permettent de faire ensemble.
Merci

Jean-Luc