Massif des Monges du 3 au 10 juillet 2021

24 septembre Reportages

Venus des 4 coins de la France, 23 aventuriers se réunissent pour découvrir les merveilles du massif des Monges. A bord de la joëlette nous retrouvons Christelle, Aline, Fabien et Tâm ainsi qu’Aurélien, Élodie, Noé, Valentine, les deux Didier, Nassim, Lise, Valérie, Jean-Jacques, Mathieu, Salomé, Maxime, Édouard, Lydie, Camille, Adèle, Émilie et Pauline pour les accompagner.

Samedi : Arrivés en train, en voiture ou à vélo, toute l’équipe se rencontre autour d’une bonne bière en pleine forêt du col de Fontbelle. Tandis que les nouveaux découvrent l’ambiance chaleureuse d’HCE, d’autres savourent leur retrouvailles avec d’anciens compagnons de séjours. La météo nous permet de dormir à la belle étoile. Ainsi, sous le ciel étoilé, l’équipe s’endort impatiente de partir à l’aventure.

Dimanche : Ce matin, c’est découverte de la joëlette pour certains, remise en selle pour d’autres. Le beau temps n’est pas au rendez-vous mais il en faut plus pour nous décourager !




Lundi : Direction la crête de Geruen à 1746 m. Il fait beau, il fait chaud, ça grimpe beaucoup ; on emprunte des chemins qui ne sont pas vraiment des chemins…mais l’effort vaut le coup car les paysages sont splendides. Nous faisons escale pour 3 nuits à Feissal, un grand champ où se cachent plusieurs ossements de mouton, près d’une petite rivière.






Mardi : Un changement de programme de dernière minute nous laisse une journée de repos où nous avons enchaîné parties de Saboteurs, de Dixit et de Carton ; sans oublier le petit tour de joëlette, mission “remplissage des gourdes” pour ne pas perdre la main.


Mercredi : réveil très matinal sous la pluie, grimpette jusqu’au col des Cloches pour une pause graine et pique nique + sieste près d’une cabane de berger. La descente assez caillouteuse et technique, nous vaudra quelques « Doux jésus marie saint joseph ! » de la part de Fabien et plusieurs hématomes (ou étaient-ce des ecchymoses ?) mais on garde le sourire ! Ce soir c’est charlotte aux abricots en dessert !








Jeudi : Départ pour Tanaron en passant par le col St Antoine. On croise des chèvres, des moutons, des patous et des grenouilles mais pas de coyotes ni de « lilous » à l’horizon ! Camille se fait embarquer par Charlot le Chariot, pressé d’arriver à Tanaron ( lui aussi voulait sûrement éviter l’orage qui approchait rapidement !). Après avoir passé un petit passage technique, enfin si on peut appeler ça un passage..., on arrive au village, où nous avons la chance de rencontrer Joël, le créateur de la Joëlette, et Marie-Pierre.




Vendredi : Pour cette dernière escapade nous sommes accompagnés par Joël et Marie-Pierre. Au programme : bataille de boue et pique nique au pied de la lame de Facibelle et baignade dans la vallée du Bes. Nassim nous prépare un délicieux couscous qui a réchauffé les duvets, les yeux levés vers le ciel étoilé on observe la grande Ours qui marche.









Merci au marcheur, à la banane, au poète, au boss et à sa femme, au blagueur, à Christelle, à la photographe, à la volleyeuse, à arc-en-ciel, à la traineuse d’âne, à Mamoun, à la petite fille, au parleur, au maillot jaune, au singe, à Louscous (pour ces délicieux repas !) à René, au muletier, au coyote, à l’archéologue, à Charlot et aux enfants pour cette semaine qui fut un PERFECT !
L’air de Troulala troulala résonnera encore longtemps dans nos têtes et nous rappellera de merveilleux souvenirs !