La mission de Laurence ? Trop facile !

24 janvier L’association

Il suffit :

-  de mélanger les jeunes et les moins jeunes,

-  de mixer les nouveaux et les expérimentés,

-  d’équilibrer les sexes : moitié femmes, moitié hommes, quel que soit notre statut (sauf la bête de somme ! )

-  de se souvenir des bilans de saison des années précédentes,

-  de contacter autant que faire se peut les p’tits nouveaux passagers pour se faire une idée plus précise de l’aide à apporter pour la vie quotidienne,

-  d’inciter les p’tits nouveaux accompagnants à contacter une antenne proche pour faire une sortie en amont si ce n’est pas déjà fait,

-  d’estimer la masse musculaire cumulée et de la rendre compatible avec les difficultés du séjour,

-  d’estimer aussi le niveau de perfectionnement des pilotes joëlette, à mettre en adéquation avec la technicité probable du séjour,

-  de satisfaire les demandes de séjours avec les potes ... ou pas ...
Les choix numéro 1, 2, 3... de toutes les demandes ! En jouant à Tetris avec les gens disponibles pour remplir un séjour sans en vider un autre XD

-  de tenir compte des tempéraments, si possible,

-  d’envoyer une première fois l’équipe au complet à l’intendant, au covoitureur, et à l’accompagnateur-trice montagne,
-  et de la renvoyer autant de fois qu’il y a de désistements / de remplacements / de changements,

-  de boucher les trous à la dernière minute (en appelant en urgence 6 personnes pour espérer un remplaçant pour le lendemain par exemple)

-  d’expliquer à chaque personne refusée la raison pour laquelle elle ne peut pas partir, en essayant de trouver les mots justes,

-  d’essuyer les foudres des mécontents sans broncher, et sans s’écraser de culpabilité car l’équation était tout simplement insoluble

-  et enfin (l"ingrédient magique !) de lire ... parfois ... quand ils arrivent ... les mails de ceux qui comprennent la difficulté du boulot réalisé et qui remercient ;)

La composition d’un séjour n’est pas faite en un clin d’œil : cela demande du temps, de la patience, de l’énergie, du doigté...

Avec parfois des coquilles. Oui, parfois, il y a des erreurs. Mais vu la recette atrocement compliquée de cette délicieuse mayonnaise (faite avec amour n’en doutez pas), cela mérite peut-être un peu d’indulgence ?...

24 séjours, c’est jusqu’à 528 places proposées ...
Pour combien de demandes ? Combien de déçus ? Combien d’erreurs possibles ? Combien de combinaisons possibles (les fans de probas, je vous laisse me donner un chiffre) ?

A partir de mi-décembre, une quarantaine d’enveloppes arrivera chaque jour à Moulins. En trois semaines, les 96 places des passagers seront prises. Il y aura malheureusement déjà des déçus. Mais également peut-être tout aussi rapidement des désistements.

Puis lorsqu’on croit pouvoir souffler un peu, ce sera au tour des accompagnateurs actifs : 320 places, en février. A équilibrer selon la même (simplissime) recette...

Pour "finir", il y aura les désistements de dernière minute, à gérer pendant ses propres séjours/activités l’été/boulot... Une vingtaine cette année ! C’est beaucoup non ? Dont plusieurs passagers.
Vous vous souvenez des déçus du mois de décembre ? Et bien, ils ne seront peut-être pas tous pris pour autant : d’une part parce qu’ils sont nombreux, mais aussi parce qu’il n’est pas si simple de se rendre disponible à la dernière minute et d’autre part à cause de l’équilibre des groupes.

Heureusement, Laurence peut compter sur l’aide efficace de Christian (car la chatte de Simone a elle aussi pris sa retraite ;))
D’ailleurs, en parlant de retraite, celles de vos 2 composeurs de rêves sont encore loin. Ils sont purement bénévoles et travaillent en semaine. lls donnent de leur temps et de leur cœur pour équilibrer ces séjours magiques...

Alors, pour ceux qui se disent que ce n’est pas juste que certains ne puissent pas avoir le séjour qu’ils ont choisi... Essayez de repenser à tout cela, et songez à la difficulté de l’exercice... Sans oublier de chercher les mots pour dire non à ceux qui ne seront pas pris.

PS : pour les gros projets tels que les treks de trois semaines, la décision est prise collégialement par le Conseil d’Administration. Les candidatures sont toutes étudiées par le CA. Et sachez qu’il est toujours temps de postuler au CA, si vous souhaitez avoir le bonheur de dire non à un candidat sur 2 ! ;)
Les choix sont toujours difficiles à faire...

Alors, facile le travail de Laurence ?! Évidemment !! XD

Laetitia