Gorges de la Dunière

9 novembre Antenne de la Loire

Que dire ?
Nous nous sommes donnés rendez vous à 9 h dans le petit hameau de la Batie à Ste Sigolène pour une belle journée de randonnée dans les gorges de la Dunière. Nous avions 3 joëlettes pour nos passagers, dont Paul et notre éternelle Roxane, tout sourire avec ce beau soleil. Pas mal de nouvelles têtes nous ont rejoints pour découvrir les joies d’HCE et les cadeaux de dame Nature. Notamment Loucif, un Stéphanois souriant et tranquille, bon marcheur, qui était accompagné de Virginie dont les pieds se souviendront longtemps de la journée.

Après un départ tranquille, nous avons traversé le Chansou et les beaux pâturages vallonnés du plateau parsemés de blocs granitiques, avant de rejoindre la commune de St Pal de Mons et Villedemont. De ce petit hameau, la vue sur la vallée est belle, on voit au loin dans le trou la chapelle St Julien dont les tuiles du toit orange se détachent du vert dense, et par delà les gorges, les sucs de l’Yssingelais. Ensuite, belle descente bien roulante jusqu’à Laval, petit hameau loin de tout, on bifurque ensuite sur un sentier plus guère fréquenté menant dans un petit paradis de fraicheur, d’herbe verte et fleurie, au bord de la rivière qui nous appelle. Il a fallu escalader un bel arbre tombé sur le chemin avant une pause bien méritée, où l’envie de faire trempette a été la plus forte pour beaucoup.

Après le casse croûte et la sieste réparatrice, on a continué à longer la Dunière, petit sentier parfois technique, il n’y a pas eu de baignade accidentelle mais on n’est pas passé loin ! Ensuite, les choses sérieuses ont commencé, avec une montée sur la chapelle St Julien, dominant un beau méandre. Le soleil commençait à taper fort, il a fallu de nombreuses pauses, beaucoup d’eau, des bonnes odeurs de genêts en fleur, et des sourires et encouragements pour arriver à remonter sur le plateau, retraverser le Chanson avant une ultime montée sur La Batie !

Tout le monde avait des couleurs à l’arrivée, Paul avait le sourire même si pour lui la journée a été éprouvante par certains aspects. La journée restera dans les mémoires, d’autant plus qu’une partie de la troupe a fini la journée chez Dominique à Pont Salomon où bière et eau fraiches et un bon petit repas partagé nous ont attendus !