Corse du nord, du 12 au 23 septembre 2020

5 octobre Reportages

Dernier séjour de cette saison 2020, si particulière, le séjour Corse du nord a apporté son lot de belle nature, de baignades, de randonnées sportives, de caprices météo, de moments de partage et d’amitié...
Cela va être difficile de retrouver son quotidien en pleine crise sanitaire.

Regroupement Gare de Marseille
Petite marche pour rejoindre le Port de la Joliette
Départ du bateau vers 19h

Nuit sur le Pont avec un beau couché de soleil
Levé du jour, débarquement à Bastia / 8h


Le séjour s’annonce fort sympathique…



Nous retrouvons Olivier notre AEM du séjour au Port
Baignade aux abords de Bastia et petit déjeuner sur la plage…
Elle n’est pas belle la vie !
Présentation des 18 aventuriers d’HCE.
Nous reprenons les camions pour rejoindre le camping de Sisco et faire une petite descente « technique » jusqu’au camping (journée d’apprentissage, afin de tester les nouveaux).


Réveil matinale pour un départ en camion jusqu’au village, pour une grimpette caillouteuse au Col St Jean (650 m de dénivelé sous le cagnard…), pique-nique au Col avec vue sur les deux versant du Cap en compagnie des vaches et biquettes du Pays….



Changement de programme… Pas de bivouac (trop chaud et pas d’eau), descente au camion pour rejoindre le camping : baignade pour certain et pour d’autres ce sera une Pietra… ou les deux… !


Baignade matinale après une nuit à la belle étoile, en face du camping, puis transfert en camion, direction plus au nord, au village de rogliano. La hauteur du camion ne permettant pas la montée, nous finissons à pieds pour arriver au Monastère, descente technique avec un Corse qui nous a pris pour des fous… Jusqu’au village avec un passage au Lavoir ou tous remplissent leur gourde d’eau miraculeuse.




René notre intendant, nous attends avec le pique-nique, mais pour nous mettre en appétit, nous devons gravir une série de marches…1-2-3….1-2-3….


Descente jusqu’à la plage ou Alex part à pied, fier d’avoir pu relever ce challenge. Puis, baignade dans une eau transparente le temps de faire redescendre la température… Arrivé au camping du village de Macinaggio.
A la fin du repas, Olivier tente de nous expliquer le programme du lendemain, qui finalement changera… La seule info à garder, les sacs doivent être dans le camion à 7h…

Après un transfert en camion, départ 8h30 du camping, pour emprunter le sentier des Douaniers (grosse journée…). Enchainement de montées et descentes, vues panoramiques sur différentes criques paradisiaques et montées caillouteuses +++
Nous arrivons sur une tour génoise pour manger, mais non… changement de programme… On continue un petit quart d’heure (d’Olive) pour s’arrêter finalement sur une crique, afin de reprendre des forces, se ravitailler et trouver un peu d’ombre. Encore une fois, malgré l’inaccessibilité, Brigitte (PJ) enfile son maillot de bain et hop hop…se jette à l’eau !! Comment résister… ??





Un quart d’heure de marche supplémentaire pour finir la journée et rejoindre une autre plage où l’on se rafraichit à nouveau avant de rejoindre la paillote Les Tamaris ou le gérant nous offre à tous un coup à boire… puis, finalement…changement de programme…nous resterons sur place pour bivouaquer au village de Barcaghju (une belle et longue soirée en perspective en bord de mer…) !

Après une courte nuit, nous levons le camp pour un transfert jusqu’au village de Cannelle à Century où nous partons pour une belle rando en balcon avec vue sur la mer au beau milieu de haies de Myrthes et d’Arbousiers (parfums de la Méditerranée).

Pique-nique au pied d’une ruine d’habitation. Brigitte décide de s’engager sur le chemin du retour, pendant que d’autres s’autorisent une pause bien méritée. La troupe décide alors de rejoindre enfin Brigitte.


Passage dans le beau village tout en pierre de Cannelle ou nous nous rafraîchissons à une autre fontaine, avant de rejoindre la plage « aux méduses ». Lorsqu’une la joelette « balai » se fait interpeller par un commerçant pour nous féliciter et nous offre des caramels… Distribution générale apprécié par toute la troupe. Nous rejoignons enfin le camping pour une nuit bien reposante encore à la belle étoile… !


Nouveau transfert en camion pour monter au Moulin de Mattei en empruntant un sentier carrossable et descente jusqu’à Tolares dans la commune de Morsiglia, pique-nique sur la plage où les méduses sont de nouveau au rendez-vous !


Transfert sur la Côte Ouest du Cap Corse pour aller faire une trempette dans de belles vasques…mais changement de programme… l’eau est trop vaseuse, on remonte les joëlettes pour redescendre à la Marina d’Albos, en empruntant le parcours de santé. De grandes marches nous attends que même Brigitte monte à pied jusqu’en haut. Chacun prendra un chemin différent pour finalement se rejoindre à la belle plage aux galets noirs. Nuit sur une aire de camping-car, où les moustiques étaient au rendez-vous !




Départ en camion jusqu’au village d’Olmeta, puis descentes et montées très caillouteuses jusqu’au village médiéval de Nonza, perché sur une falaise verticale de 100 mètres de haut surplombant la mer Méditerranée. Très beau parcours vertigineux et quelque peu sportive avec sa vue imprenable sur le golfe de Saint-Florent, mais nous avons un équipage costaud… Arrivé dans le village rebelotte, nous prenons d’autres escaliers pour descendre jusqu’à la chapelle Ste Julie et sa fontaine miraculeuse où tout le monde bien fatigué, s’accorde une halte, ce sera la pause pique-nique. Nous sommes juste au-dessus de la grande plage de Nonza aux galets noirs, avant de remonter par d’autres escaliers, encouragés par les passagers en joëlette… 1-2-3…1-2-3 hop, hop, allez, allez….
Retour en camion, au camping et baignage fin de journée tranquilou.



Repli stratégique dans la nuit, montage express de la tente tipi vers 2h du matin, un petit orage se prépare… Réveil tranquille après une nuit bien agitée pour un nouveau départ direction St Florent. Le groupe se sépare en deux. Certains préfèrent visiter le vieux village avec vue de la Citadelle et les montagnes en arrière-plan, quand d’autres font du shopping, de quoi ramener un ou deux souvenirs.
L’orage anéantira nos plans de la journée. Résultats, installation du campement (changement de programme…). Après-midi jeux de cartes (saboteur, coinche, tour de magie…) à l’abri.

Petite traversée du Désert des Agriates sur le sentier des Douaniers, qui nous conduira aux plages paradisiaques en direction de Lodu et de Saleccia le long du littoral. Au programme, baignade et pique-nique. Retour au pas de course poursuivis par l’orage.
Après-midi farniente au camping !



Dernier jour sur l’Ile de Beauté : baignade ultime pour les acharnés (et les plus courageux…) Brigitte, Olivier etc…, dégustation et pique-nique à Patrimonio. Retour à Bastia sous la pluie…
Photo carte Cap Corse
Jérôme (PJ) nous a même fait un super travail, sur la distance parcourue d’un beau séjour Corsé !

La Corse pleure ses bancales… !