Sortie de rentrée en Auvergne

Rubrique: Antenne d’Auvergne 23 septembre 2019

A 10h45 la petite quarantaine de joëlettien.nes et les 5 joëlettes sont là, Claire annonce la couleur : ce sera facile le matin – l’occasion pour les nouveaux d’essayer – et un peu plus technique l’après-midi.

Après une recherche active des béquilles de la joëlette jaune, un changement de roue et une initiation à la joëlette conduite de main de maître par Manu, le groupe se met en marche direction le Château de Liberty. Débute alors un jeu de cache-cache avec la pluie entre les plus pessimistes qui l’annoncent et la craignent et les plus optimistes qui vont jusqu’à nier son existence.

Tandis que les nouveaux s’attachent à ne pas retenir les brancards avant et à faire pousser à la joëlette sa chansonnette cliquetante, les anciens se racontent leurs séjours : Jura, Meije, Kirghizistan, Monges, Vanoise, Beaufortain, Val Maïra… les anecdotes et les rires fusent et l’on pense déjà aux séjours à venir : « hé Rémi l’année prochaine faut que tu fasses un séjour ! »

Tam (nouveau passager joëlette) qui commence à avoir froid – les 14°C promis par Alain se laissant désirer – et Sandy en pleine forme grâce à sa cure détox estivale décident de descendre de leur joëlette. Ils continueront à pieds jusqu’au Château, chapeau !

A 13h le groupe s’installe à côté du Château de Liberty pour le déjeuner. Jean-Luc propose un excellent bourbon pour l’apéro. Guillaume lance alors une passionnante discussion sur la qualité des whiskys irlandais (bien cachés dans le petit meuble en bois de son entrée). Après le repas, les plus courageux tentent une sieste très vite interrompue par la pluie qui pointe le bout de son nez.

Patrick, qui a testé des équipages différents toute la matinée présente son « équipe d’après-midi » triée sur le volet et constituée essentiellement de nouveaux qui ont parfaitement géré la manipulation de la joëlette malgré la pression du règlement HCE qui stipule que tout membre n’a droit qu’à 3 chutes de joëlette par jour… La partie « un peu technique » de la journée peut commencer !

Le chemin alterne entre des montées dans de petits sentiers forestiers et des descentes caillouteuses. Valérie teste les freins de la joëlette orange sur laquelle elle est installée (très efficaces !) et Chloé encourage ses conducteur.rices en chantant pour leur plus grand plaisir. A l’approche d’une montée un peu compliquée la voix de Manu retentit : il faut mettre la corde ! Cela conduira à une grande découverte : pour attacher la corde à l’avant de la joëlette il est préférable d’opter pour des nœuds marins bretons plus fiables que des nœuds marins auvergnats !

Véronique, Aline et Christian s’adonnent à la calinothérapie d’un arbre immense pour se ressourcer. Une fois ses batteries rechargées, Christian se met à meugler ; le lien avec la boisson précédemment citée reste à vérifier… Trop occupé à rigoler et à courir pour se mettre à l’abri de la pluie, le groupe oublie de suivre les flèches vertes signalant le parcours et gagne le droit de rebrousser chemin.
Bien que le soleil n’ait pas daigné se montrer, la journée se termine dans la bonne humeur. Le groupe a du mal à se séparer et chacun.ne regagne sa voiture en prenant son temps : « dis, tu viens au week-end Cantal le mois prochain ? »

Merci à Alain, Aline, Chloé et Rémi pour les anecdotes, Claire et Serge pour les sources sérieuses et Tam pour les photos !

Partager

Autres articles dans cette rubrique