L’équipe Pérou à l’entraînement

Rubrique: Pérou 2020 2 décembre 2019

En cette période de Toussaint, l’équipe Pérou 2020 avait un rendez-vous de 5 jours important : se tester en conditions difficiles.

Mais Handi Cap Evasion, c’est quoi ?
Handi Cap Evasion a été bâti pour faire vivre la solidarité, l’authentique solidarité, celle qui rassemble et dit que la différence est à l’origine de la diversité, indispensable pour être plus robuste face aux changements, parfois impétueux, de notre environnement. Cette diversité, Handi Cap Evasion la cultive comme une denrée collective rare.
Tel un permaculteur d’humanité, elle observe la nature et choisi ses terrains appropriés. Laissant méticuleusement le hasard du temps et des rencontres faire son travail, elle n’a qu’à, d’un geste souple et maitrisé, rassembler et semer des ensembles de graines qui n’attendent qu’à germer et s’épanouir sur ces terres de qualité. Nous sommes personnes handicapées, valides, un peu des 2, jeunes, vielles, un peu des 2, manuelles, intellectuelles, un peu des 2, telle est notre biodiversité liée comme un tout par notre authentique solidarité, qui nous poussent à réaliser des projets où notre humanité peut vivre sans être limitée. En 2020, rencontrer les belles montagnes et la belle culture péruvienne !

Prenant le temps, « moi aussi », de trouver la « saveur des mots », ces quelques lignes sont remplies d’une sève de force et de détermination pour notre amie « tortue » Rolande.

Le 25 octobre 2019, tout le monde se rejoint à la Ferme Pour Tous à Domancy, chez Cécile et Pascal. C’est plutôt étrange pour chacun de nous de voir la nuit tomber aussi vite, nous ne sommes pas habitués aux séjours d’automne ! Départ le lendemain en voiture pour le parc thermal du Fayet. Nos joëlettes rentrent en scène et très vite… nos mollets et nos bras. De beaux raidillons forestiers jusqu’aux alpages de Montfort, où nous faisons un compte-rendu de la formation Ifremmont avec des explications médicales sur l’adaptation à la haute altitude.




Bivouac perché aux Toilles après 500 bons mètres de dénivelé positifs. La soupe et les plats Péruviens chauds font grand bien.


Le lendemain, pas le temps pour du plat, nous attaquons une bonne montée qui assurément à réveiller celles ou ceux qui pouvaient en douter (700m d+). Notre récompense pour le midi avec cette montée à la Charme et un panorama majestueux sur le massif du mont Blanc. La splendeur des lieux fait pousser des ailes… aux joëlettes !






Descente bucolique entre chalets avec ramassage de champignons et bivouac sous Tipi à Bionnassay (le Crozat). Le soir, réunion de travail où chacun rappelle dans quel groupe d’organisation il se trouve (culture, sécurité, médical, logistique, financier, …), nous faisons un premier état des lieux et Cécile se réjouie de l’avancée du projet.



Nous vous avons parlé de test en conditions difficiles, ce n’était pas que pour les pentes raides. Enfin la météo allait faire ce qu’on attendait d’elle : de la bonne pluie. Heureusement nous avons quelques encouragements bêlants pour atteindre le Champel puis l’alpage du Say. Nous n’en oublions pas nos réunions, ici plutôt forestières, humides et pastorales. Le soir, le bivouac sera au Cret, chez notre très sympathique hôte qui nous prête un bout de son terrain et nous offre même un pot de son miel ! La pluie nous bercera jusqu’au petit matin…





… et plus encore ! Réveil de type gastéropode, ou nous replions nous affaires mouillées dans nos carapaces. Le petit dej’ fait du bien et apporte de la chaleur. Notre objectif du jour : les Contamines, la Chapelle, les Houches avec pique-nique aux Thules.



De beaux sentiers sous-bois, raides, glissants, avec racines, feuilles d’automnes, boueux, en balcons, dans les nuages, nous ne pouvions pas rêver mieux pour ces 600 m de d+ ! L’équipe rigole et se fait plaisir, mais oui c’est ça qui fait naître un groupe !!
En guise de récompense, dame nature nous offre l’unique éclaircie de la journée, au Porcherey, pour nous laisser admirer les sommets enneigés. Nous restons un bon moment, contemplatifs. Nous descendons comblés au plan de la croix pour le bivouac.




Nous pourrons dire que, très enthousiastes à l’idée de découvrir la culture Quechua, nous n’avons pas quitté… nos ponchos !



Déjà le chemin du retour à la Ferme Pour Tous. Comme un signe de fin d’épreuve, le soleil fait son apparition pour nous accompagner au Bettex, les Intages puis le bas de Combloux. Une belle descente de 1100 m de dénivelé négatif pour rejoindre à nouveau la civilisation. Le Mont Blanc nous félicite en se montrant à travers les nuages.
Une préparation nécessaire et efficace qui aura été relevée avec brio par l’équipe. Bravo à tous !!




Lors de l’AG, nous avons pu constater à quel point ce périple pouvait vous faire poser des questions : n’hésitez pas à contacter une personne de l’équipe qui sera fière de pouvoir partager son vécu avec vous. N’oubliez pas : nous formons un tout, nous sommes 18 à partir, mais nous le faisons pour tous les membres d’Handi Cap Evasion. Alors n’hésitez pas à nous contacter pour vivre avec nous cette fantastique aventure ! A très vite.

Partager

Autres articles dans cette rubrique