L’Auvergne, c’est le Cantal aussi !

Rubrique: Antenne d’Auvergne 10 novembre 2019

Il était une fois ... Heu, non, pardon, ça ne commence pas vraiment comme cela ! Alors, disons « il était une fin d’après midi, où des amis partirent sur la route pour découvrir le Cantal. Ils ne savaient pas encore ce qui les attendait... »

Mais non, pas de panique, nous en avons tous bien profité !

Après une certaine logistique (pour ne pas dire une logistique certaine !) afin d’organiser les covoiturages, la première voiture a rejoint René dès le vendredi soir, avec à son bord Nicole, Audrey, Alain, Franck et Chloé. L’ambiance était excellente, l’accueil de René chaleureux et son intendance toujours à la hauteur de sa réputation avec un excellent vin de pissenlit. Il nous fallait prendre des forces pour le lendemain !

Les invités suivants arrivèrent chez René de façon échelonnée entre 9h et 10h30 : Laure, Olivier avec la remorque, Christian et Patricia, Loïc, Sandy, Sandra et Laurence. Puis nous sommes partis pour le village de la Bécarie sur les hauteurs du Cantal.
Sur place, Aline et Fernand , amis de René, sont venus renforcer l’équipe.

Après un premier essai raté avec la joëlette violette qui n’y mettait vraiment pas du sien, c’est finalement la jaune qui a rejoint le trio. En attendant, nous avons profité d’une vue magnifique sur le Lot en contrebas de la vallée : l’endroit idéal pour attendre !

Une fois l’échange effectué, nous sommes vraiment repartis sur les sentiers. Une « balade » qui était ... technico-ludique ! Nous sommes descendu vers la vallée avant de remonter tout en haut, au petit village en pierres anciennes de la Vinzelle, proche d’une jolie chapelle dont les cloches pouvaient réveiller la montagne : le son devait porter sur des kilomètres !

Une pause de midi bien méritée a été prise au bord d’une fontaine aux trois bassins dite fontaine Saint Clair. Certains sont partis à la chasse aux noix, d’autres aux figues, et les derniers sont partis chercher « la pierre des fées » (qu’ils n’ont jamais trouvée ! )

Lorsqu’on descend, il faut remonter ! L’après midi fut donc assez intense pour tout le monde ! Mais la bière et les nombreux autres remontants offerts par René à notre retour a permis à tout le monde de retrouver la forme et le sourire pour une soirée ambiancée ! Une bonne douche chaude et un pot au feu maison ont remis tout le monde d’appoint, fin prêt pour la nuit. Quelques tentes dans le jardin, mais la majorité d’entre nous a pu dormir en dur.

Dimanche matin nous n’avons pas trop tardé car à l’issue de la balade il y avait tout de même de la route. Enfin, à part le broyeur de René qui a décidé de partir en retraite anticipée sans préavis et qui par conséquent a essayé d’inonder la maison pour entériner sa décision ! Mais à part ça, les sacs et les tentes furent pliés, les affaires empaquetées et les voitures configurées pour la journée. Hop ! C’est parti ! Promis, c’est plus roulant aujourd’hui !

Et nous avons effectivement profité d’un terrain plus roulant, avec un beau soleil qui nous a accompagné tout du long. Splendide, surtout avec les couleurs de l’automne qui commencent à rougir les flancs des montagnes, et les deux milans qui nous ont accompagnés un bout du chemin.

Le pique nique sur les alpages avec une vue fabuleuse sur la vallée, je dois avouer que c’est un luxe dont je ne me passerais jamais ! Roger, Marc et Marianne nous ont rejoins pour la journée. Et heureusement car il a fallu relever Nicole qui a décidé de s’asseoir à côté de son siège, prouvant l’utilité du casque, même à l’arrêt !

Nous sommes finalement rentrés chacun dans nos pénates, avec la fatigue physique et le bien être mental d’un week-end aussi riche en rencontres humaines qu’en paysages cantaliens. Merci !

Partager

Autres articles dans cette rubrique