Hauts Plateaux du Vercors, du 23 au 30 juin 2007

Rubrique: Reportages 3 juillet 2007

A quelques encablures de Grenoble, un séjour sauvage dans l’immensité des Hauts Plateaux du Vercors.

L’équipe

Nous sommes là pour : Adeline dite Barbie, Christine qui va pédaler
avec ses mains, Florent l’humoriste-harmoniciste, Denis dit Bubu qui va
marcher à côté de ses pompes pardon, à côté de sa joëlette, et Diane,
non-voyante, un peu inquiète car elle ne connaît pas la montagne.

Tout le monde y passe

Première journée d’initiation-perfectionnement dans la vallée des
Sucettes de Borne, Luc nous a fait un parcours technique où valides et
non-valides montent sur la joëlette à tour de rôle, excellent exercice
apprécié de tous dans un cadre magnifique !

L’immensité des hauts plateaux

Départ du Vallon de Combeau pour 5 jours d’itinérance, en montant sur
les plateaux nous allons traverser des prairies couvertes de tapis de
fleurs pour arriver au refuge de Chaumailloux, il y a déjà plusieurs
tentes d’installées mais le refuge est libre ouf ! juste le temps de
s’intaller et il se met à pleuvoir, re-ouf !

Un peu frisquet

Au réveil il ne pleut plus mais il ne fait pas très chaud, nous allons
à la cabane de Pré Peyret en passant par Jasneuf et le col du Pison.
Nous sommes accueillis par un troupeau de 2500 moutons et… 4 patous qui
viennent vers nous (nous sommes un peu inquiets) en aboyant mais sans
agressivité, nous nous retrouvons au beau milieu du troupeau,
impressionnant ! Installation, feu pour se réchauffer, soirée
chantante et repos mérité.

Les Patous

Le matin le temps est incertain, nous devons aller à la petite cabane
de l’Aiguillette au pied du grand Veymont, il va pleuvoir et nos
passagers n’ont pas très chaud, nous mangeons à l’abri dans la grande
cabane où la bergère, très sympathique, nous sort une table et des
sièges. Le temps reste très incertain et Luc prend la sage décision de
retourner à la cabane de Pré Peyret où nous retrouvons le troupeau et
les patous qui nous reconnaissent et sont contents de nous revoir...

Jeudi, grand beau temps enfin ! Nous traversons la magnifique plaine de
la Queyrie : vue superbe, carrière romaine, edelweiss, pin solitaire,
arbre taillé où nous allons manger. Puis descente longue et
caillouteuse jusqu’au refuge de Chaumailloux où nous profitons encore
du soleil qui va se coucher en faisant rougir le Mont Aiguille.

L'arbre pas si solitaire

Dernière journée sur les plateaux avec le soleil, difficile montée d’où
nous avons des vues magnifiques sur le mont Aiguille et plus loin le
massif des Ecrins, puis descente jusqu’au vallon de Combeau où nous
retrouvons le véhicule... qui ne veut pas démarrer ! Là haut un berger
nous a dit qu’il n’avait aucune mécanique car ça tombait toujours en
panne et cela se vérifie !

Le Mont Aiguille

Nous sommes dépannés et nous rentrons au camping où nous attend une
bonne douche méritée qui fait du bien à tout le monde.
Petit tour de table devant un verre de clairette offert par le
responsable du camping que nous remercions. Il y a eu des moments
difficiles pour tout le monde mais le groupe a bien fonctionné :
solidarité, échange, partage, amitié ne sont pas de vains mots à HCE,
la magie est toujours là ! On a tous le coeur un peu serré, l’aventure
est terminée mais il nous reste les images et le souvenir des bons
moments que nous venons de vivre. Merci Luc, merci Christophe et à
bientôt pour d’autres aventures !

Texte : Renée et Jean-Pierre

Photos : Renée

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

15 novembre 2018

Comment adhérer ?

Propulsé par HelloAsso

>> Adhérer à l’association

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018