Couleurs du Lubéron du 14 au 21 avril 2018

Rubrique: Reportages 3 mai 2018

Qui a dit "en avril ne te découvre pas d’un fil" ? Cette belle semaine de randonnée partagée, dans des paysages hauts en couleurs va démontrer qu’il peut faire très beau au mois d’avril.
En route pour le premier des trente sommets de HCE 2018 !

Jour 1
Tous les participants arrivent peu à peu au camping « Le Colorado » tout près de Rustrel.
La troupe s’organise aussitôt : montage du marabout pour les uns, cuisine pour les autres, on en profite pour faire connaissance ou se retrouver. Et après un bon dîner préparé par notre intendante Nadia, chacun se présente en quelques mots, et bien-sûr, à la fin de la soirée, tout le monde a mémorisé tous les prénoms !



Les 2 Didier, David, Vincent, Edith, Michèle, Véronique, Sandrine, Cynthia, Thomas, Mathilde, Audrey et Timothée accompagneront Jean-Lou, Jocelyne, Nathalie, Christophe, Siméon et Béatrice. Jules nous rejoindra lundi matin. Nadia notre intendante nous prêtera main forte lorsqu’elle en aura la possibilité.

Jour 2
Lever à 7h pour un départ à 9h ! Une belle journée s’annonce, le soleil se lève mais il fait encore un peu frisquet pour le petit-déjeuner

Puis vient le moment de démonstration de la joëlette pour les « petits nouveaux ».

Et c’est enfin le départ : en route pour le Colorado Provençal, à quelques kilomètres du camping. Nous avançons gaiement sur la route et les chemins, nous traversons un ruisseau – plus on va vite, moins on se mouille ! - paraît-il…

et nous arrivons aux carrières d’ocres où nous déambulons avec plaisir. Ces endroits aux couleurs flamboyantes ont été façonnés par la main de l’homme lors de l’époque de l’exploitation des carrières d’ocres, mais ils ont aussi été modifiés par l’érosion.



Et nous prenons là notre première vraie photo souvenir !

Le déjeuner arrive à point nommé, à l’ombre d’un grand pin, puis nous continuons notre visite, enchantés par ce camaïeu d’ocres.





Certains choisissent de se mouiller les pieds dans la petite rivière Doa pour le retour au camping, d’autres se montrent plus frileux (ou raisonnables ?).
Les « petits nouveaux » ont fait leurs preuves durant cette première journée qui se termine en jeux de cartes, discussions, préparation du repas, et douches (car il n’y en aura pas d’autres durant la semaine…)

Jour 3
Lever entre 6h et 6h30 pour petit-déjeuner à 7h et départ à 9h !
Il y en a des choses à faire ! Petit-déjeuner, vaisselle, démontage du marabout, rangement des cantines et des sacs dans le camion, tout le monde est à l’œuvre.
Nous accueillons le benjamin de l’équipe, Jules, qui nous rejoint après avoir travaillé tout le week-end.
Cette fois, c’est le grand départ, nous ne reviendrons pas au Camping avant vendredi. Mais nous retrouverons le camion chaque soir, ce qui nous permet de ne pas être trop chargés dans la journée … quel confort !
Nous traversons à nouveau de magnifiques paysages ocrés. Les joëlettes roulent bien, le moral de la troupe est au beau fixe, tout comme le soleil qui nous accompagne.


Les pauses permettent de se ressourcer, se détendre, discuter, ou faire de l’exercice ! Chacun son truc !





Pause repas, toujours à l’ombre, car le soleil ne nous lâche pas !



Continuant notre chemin, nous découvrons sur une dalle calcaire des traces fossilisées d’animaux (dont un rhinocéros tridactyle) qui datent d’il y a environ 30 millions d’années.



Pour arriver au lieu de notre campement, la Chapelle Saint-Ferréol, nous traversons encore de beaux paysages, où la terre est … verte.


Dès l’arrivée à la chapelle, montage du campement, cuisine, visite de la chapelle et séance d’étirements organisée par celui qui sera notre coach durant le séjour : Vincent.





Jour 4
Nous sommes debout avant que le soleil se lève : une belle journée nous attend au-dessus des Gorges d’Oppedette.
Après une nouvelle photo souvenir devant la chapelle, le groupe se met en route.





Le chemin est TRES caillouteux, et les joëlettes ainsi que leurs passagers sont mis à rude épreuve, de même que les équipages ! Mais la vue est tellement belle que l’on oublie la chaleur, les cahots, les efforts et la soif.




C’est à Oppedette, joli petit village baigné de soleil, que nous déjeunons.




Durant la descente vers le Prieuré de Carluc, personne ne voit ce petit animal, sauf la photographe qui espère qu’il ne s’invitera pas dans les sacs de couchage, car cette nuit, c’est bivouac sous les étoiles !

Le lieu de campement est calme, apaisant, verdoyant et un ruisseau à l’eau bien fraîche nous accueille pour une bonne toilette revigorante.


Les bivouacs sont installés pour la nuit dans les ruines du Prieuré, la pierre a gardé la chaleur de la journée et le tapis de feuilles est un bon matelas.

Jour 5

Nous nous levons avant le soleil, l’habitude est prise !

Nous visitons les ruines du Prieuré avant de poursuivre notre chemin en direction du village de Cereste : pont romain, charmantes ruelles, joli clocher.





Le soleil est toujours de la partie, et la montée est rude vers notre prochain lieu de bivouac : l’aire de Mascas

Nous avons tellement bien avancé que nous avons gagné un après-midi de détente ! installation du bivouac, méditation, détente, jeux de cartes, discussions, sieste, tout le monde y trouve son compte ! La journée se termine par un bon repas : chili con carne au menu !






Jour 6 : à l’assaut du Mourre Nègre

Nous sommes debout à l’aube, car une dure journée nous attend : c’est aujourd’hui que nous devons atteindre le premier des trente sommets de HCE 2018. Pendant que les duvets prennent le soleil après une nuit humide (« il ne devrait pas y avoir de rosée », nous avait dit Didier), le petit déjeuner est pris avec entrain.


On le voit de loin ce sommet, et il paraît proche, mais pour l’atteindre, il faut longer une crête sommitale d’une dizaine de kilomètres, et cette crête est formée d’un bon nombre de petits monts !




Mais le groupe est plein de courage !




Après un déjeuner pour reprendre des forces, nous attaquons la dernière ligne droite






Et nous atteignons enfin le sommet !

La descente est longue jusqu’au dernier lieu de campement, nous sommes fatigués mais heureux.


Et pour terminer cette belle journée, Timothée fête son anniversaire dans la bonne humeur générale.

Jour 7

Il nous reste à retourner d’où nous sommes partis : c’est notre dernière journée de partages, de rires, d’efforts en traversant des beaux paysages et le joli village de Saignon et en rencontrant un arbre majestueux.







La dernière journée, le dernier dîner, le dernier bivouac, le dernier rangement du camion, les derniers au revoir…

Un séjour réussi avec une magnifique équipe où chacun a trouvé sa place.
Le premier des 30 sommets de la saison 2018 a été une belle réussite.
Merci à tous !

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

15 novembre 2018

Comment adhérer ?

Propulsé par HelloAsso

>> Adhérer à l’association

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018