Handi Cap Evasion

Corse du Sud du 30 août au 10 septembre

Rubrique: Reportages 17 septembre 2015

Cette année, les joëlettes vont parcourir les sentiers du Sud-Ouest de l’île de Beauté mais aussi ceux du Nord. C’est une "première" car 2 groupes vont se croiser sur la Méditerranée entre Ajaccio et Marseille. Pour le groupe Corse du Sud, c’est une belle itinérance à travers le maquis corse puis sur les sentiers de bord de mer qui est au programme.

Embarquement sans problème à Marseille en fin d’après midi. Cela nous laisse le temps de faire connaissance avec le groupe sur le pont du bateau avant le pique-nique du soir.

Le groupe est encadré par Stéphane (Monsieur "Go Pro") qui ne lâche sa caméra que pour le brancard de la joëlette. Son complice de tous les instants se prénomme Yannick, notre intendant (Monsieur "gâteau à la poêle").

Les passagers joëlette sont tous des habitués : Rolande, Franceline, Alain et Jean Lou. Quand aux accompagnateurs : ce sont tous des "expérimentés" à l’exception de Pascal qui va découvrir le maniement de la joëlette dans des conditions un peu rudes.

Mais pour l’instant, place au pique-nique sur le pont.

On admire le coucher de soleil et chacun part à la recherche d’un coin tranquille pour installer son matelas et son duvet. Pour cette première nuit, c’est plutôt la moquette des salons qui est plébiscitée.

Réveil en musique vers 06H00. la température extérieure est très agréable et les lumières d’Ajaccio apparaissent à l’horizon.

Débarquement de la troupe sans problème, puis transfert en direction de la chapelle San Petru à l’entrée du plateau du Coscionu. Stéphane nous cherche un coin agréable avec vue pour notre premier petit déjeuner sur l’île. Première rencontre d’une longue série avec les cochons corses. Arrivée à la chapelle San Petru en fin de matinée. Nous installons notre "camp de base" tout près de la source, au bord du GR 20. Yannick installe son coin cuisine, et c’est parti pour le pique-nique confort avec tables et bancs. Nous allons rester 2 nuits dans ce coin tranquille et chaque marcheur du GR 20 est obligé de s’arrêter pour la minute pub.

L’après midi, Stéphane nous annonce la traditionnelle initiation à la conduite des bolides. Vu l’imagination de Stéphane et de Yannick, il vaut peut-être mieux partir directement en randonnée.

Exercices pratiques : "comment ne pas perdre le passager lorsque l’accompagnateur lâche les brancards" ou "comment stabiliser l’engin lorsque vous avez perdu les béquilles"

Plus sérieusement, on se lance dans une randonnée empruntant le sentier des Aconits à la montée. Nous sommes tout de suite dans l’ambiance Corse, cela griffe les mollets et les bras. Il faut contourner les racines et les pierres, traverser un ruisseau. On enchaîne une belle montée et une belle descente qui, selon Stéphane, sont un résumé de ce qui nous attend les prochains jours.

Soirée agréable avec un beau coucher de soleil pour saluer notre 1ère nuit à la belle étoile.

Le 3ème jour, nous partons pour la randonnée des bergeries. Cela commence doucement par une piste, mais cela va vite se corser. Petite surprise "spéciale Jean Lou" avant la pause pique-nique : il faut franchir une passerelle himalayenne qui bouge beaucoup.

Au retour, certains ne résistent pas à la tentation d’un ruisseau à l’eau claire.

De retour au camp, c’est parti (comme chaque soir), pour les pluches, découpes de fruits et de légumes avec les consignes de Yannick. Il va nous épater par la variété et la qualité de ses petits plats, toujours originaux.

Quatrième jour : nous levons le camp pour la traversée du plateau du Coscionu. Toute la matinée, nous grimpons, en empruntant le célèbre GR 20, pour atteindre un plateau parsemé de blocs de granit Le coin est un peu étrange mais très agréable pour un pique-nique à l’abri du vent derrière de gros blocs.

La descente sera plus tranquille et nous finissons l’après midi sur le domaine de ski de fond de la Bucchinera. Rencontre sympathique avec Jean Paul, le maire du village et avec Julie qui est employée par le parc et qui encadre des randonnées à joëlette en Corse du Sud. Belle soirée et belle nuit sous un ciel particulièrement étoilé.

Cinquième jour : après un petit transfert en véhicule, nous partons en direction du village de Quenza. On enchaîne de belles montées et de belles descentes avant de faire la pause "cartes postales" à Quenza. On commence à apercevoir le début des Aiguilles de Bavella. On rejoint le camping U Foconu en fin de matinée. Stéphane nous avait promis une surprise. Incroyable, il y a bien une piscine avec bar où nous allons pouvoir nous rafraîchir.

La journée suivante est annoncée sportive. Nous empruntons le sentier "mar à mar" de Quenza à Levie. C’est effectivement bien sportif, mais nous trouvons le temps de cueillir des mûres pour le dessert du soir. La journée n’est pas terminée encore quelques montées. Nous traversons une belle forêt aux pierres recouvertes de mousse avant de nous engager dans une descente bien raide sur terrain raviné et caillouteux. Transfert en véhicules, en direction de Sartene et installation au camping à la ferme vinicole de Pero Longo. C’est trop tard pour la dégustation, mais cela ne nous empêche pas de goûter du vin rosé et du vin rouge, plutôt agréables. On s’installe pour la nuit sous les arbres, mais une petite ondée en début de nuit va obliger quelques courageux à installer un marabout.

Septième jour : nous empruntons les sentiers près du village de Giuncheta. Cela devrait être une journée tranquille mais un panneau "propriété privée" nous oblige à faire un détour acrobatique avec de beaux franchissements de blocs.

La fin de la randonnée est plus tranquille. Après un petit tour des bergeries, on s’installe à l’ombre pour le pique-nique bien mérité. Au dessert, il y a des bananes, alors des esprits joueurs inventent la piste de glissade sur peau de banane et ça glisse bien !

Nous retrouvons notre camping à la ferme et cette fois, nous sommes dans les temps pour faire une vraie dégustation avec présentation des différents vins produits sur le domaine.

Notre huitième jour sera une journée randonnée à travers le maquis avec la découverte de 2 belles plages bien sauvages. Une première plage, facile d’accès avec une mer d’huile nous accueille pour de longues baignades et le pique-nique.

L’après midi, nous partons à la découverte d’une autre plage, mais celle-là, il faut la mériter. On emprunte un sentier, souvent bien raviné, au milieu des épineux.

Les amateurs de baignades à sensations ne seront pas déçus car on se croirait au bord de l’océan.

Le retour n’est guère plus facile car il faut remonter ce que nous avons descendu et les obstacles sont plus difficiles à franchir. Alain, très courageusement fait la montée à pied pour soulager son équipage.

Nous retrouvons les véhicules pour un transfert à Bonifacio et à son camping en ville. Le choc est brutal car on retrouve le bruit de la circulation et on a l’impression d’être enfermés entre des murs. Heureusement le port n’est pas loin pour une petite balade nocturne et ce soir Yannick s’est surpassé avec un délicieux gâteau à la farine de châtaignes, avec crème de marron et garniture chocolat. Il faut dire que c’est l’anniversaire d’Olivier.

Au programme du 9ème jour : la visite de Bonifacio, puis une belle balade sur les célèbres falaises blanches, en direction du phare. Le décor est exceptionnel et on en prend "plein les mirettes".

En fin d’après midi : transfert à Porto Vecchio et nous installons notre campement tout près de la plage de Palombagia. Nous partons nous baigner à la tombée de la nuit. Le cadre est superbe même si quelques "paillottes" commencent à occuper l’espace.

Et ce soir, nouveau défi pour Yannick : un fondant au chocolat parfaitement réussi, toujours avec la technique poêle recouverte d’un couvercle.

Le lendemain matin, nous partons à la découverte de la petite plage de Carataggio. L’accès n’est pas facile, mais la baignade sera très agréable avec une eau particulièrement chaude. Nous pique niquons au camp avant un transfert pour une destination surprise. Tiens, tiens, on reconnait ! nous voici de retour pour une nuit au camping U Foconu. Le camping est désert et il fait un peu plus frais que lors de notre précédent passage, mais on apprécie la douche et le calme avec vue sur les Aiguilles de Bavella. Cette fois, la piscine est fermée mais on n’en éprouve pas vraiment le besoin. Chacun sait que c’est notre dernier soir en Corse et il y a un peu de nostalgie. Christian nous régale pour fêter la naissance de son petit fils et les "passagers" nous offrent quelques produits locaux pour un apéritif local et festif.

C’est déjà le 11ème jour et nous rejoignons en véhicule le col de Bavella pour une dernière journée de randonnée. Nous sommes désormais dans un décor "montagne"et la température a bien baissé, mais quels beaux coups d’oeil !

C’est l’heure des derniers échanges avec pour certains les larmes aux yeux. Notre aventure en Corse se termine avec pas mal d’émotions. Stéphane, Yannick, Monique, Christian et Quentin vont enchaîner avec le séjour Corse du Nord. Pour les autres, c’est direction Ajaccio et embarquement pour Marseille.

Merci à Handi Cap Evasion pour ces bons moments partagés dans une belle nature.

La Corse mérite bien son qualificatif d’île de beauté.

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

7 octobre 2017

Retrouvez le bulletin d’inscription à notre AG et son programme !

>> Convocation AG 2017

30 juillet 2017

A la recherche de (bonnes) photos !

L’association a un grand besoin de bonnes photos pour illustrer nos documents de communication mais aussi pour transmettre à nos partenaires et aux journaux qui veulent bien faire la promotion de nos activités.

Les photos devront être transmises avant le 13 octobre, par mail : hce@free.fr ou la.creuzette@free.fr.
Le résultat sera donné lors de l’AG. Il y aura une belle surprise pour les 3 meilleures photos !

Pour en savoir plus, c’est ici !

>> Concours Photos

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017