Handi Cap Evasion

Corse du Nord - 12 au 22 Septembre 2016

Rubrique: Reportages 5 octobre 2016

Le « tango Corse » (chanson de Fernandel que les moins de 60 ans…) est un tango organisé par Stéphane le Pyrénéen. Dois-je vous indiquer le principe du tango ! 2 pas en avant, un pas en arrière…

Le tempo commence donc par la prise en charge gare St Charles.
Nous sommes accueillis par nos amis de HCE 13, vous savez ceux qui ont le cœur aussi gros et généreux que leur accent. Manque quelques places dans les voitures, aussi Jean-François, Patrick et Béa partent à pied et sont censés arriver une bonne ½ H après nous au quai… C’est nous qui sommes arrivés seulement au bout d’une bonne heure car nous n’étions jamais à la bonne porte… Déjà on avance et on recule… Mais nous avons pu monter sur le bateau dans les temps et faire connaissance autour d’un bon apéro dinatoire préparé par Lydie notre intendante.


Nuit sans histoire malgré le vibrato bruyant du ferry qui nous débarque à 7h pile mardi matin sur le port d’Ajaccio où nous retrouvons Stéphane et Dominique avec les camions. Ils nous emmènent illico sur une plage pour le petit déj’ et le bain d’accueil. Le groupe est réduit à 16, il nous manque Alain et René.

Et re tango pour le bain, j’y vais, j’y vais pas et pendant que Stéphane et Lydie partent faire les courses, nous nous sommes pratiquement tous trempés.





Le ciel est prometteur mais là aussi c’est un peu tango pour l’initiation joëlette de l’après-midi. Le montage du marabout fut pour notre grand Stéphane une interrogation constante sur le séjour avec un ciel Corse généreux en soleil… mais aussi en grains et giboulées… (Hôtel 100 000 étoiles ou simplement marabout HCE 3 étoiles ?)

Nous avons trois nouveaux qui comprennent vite les lois de l’équilibre pour le pilotage des chaises à Joël…

Avec l’ami Stéphane on joue un peu au parachutage. Il nous monte en camion sur les hauteurs (2 pas en avant) et nous lâche devant une belle descente (un GRAND pas en arrière) sur les sentiers Corse qui sont un régal de marches, de beaux cailloux qui roulent bien sous les pieds et un maquis qui vous caresse les bras dans le style des saignées des docteurs du moyen âge… Une jouissance pour les pilotes pendant que les passagers sont transformés en canette d’ Orangina. Mais en bas, il y a la mer et le paysage est un régal. On aime et on en redemande.










Il est temps que je vous les présente nos canettes…

Joëlle une grande dormeuse qui adore les passages scabreux, nous a concocté une chanson et nous raconte des blagues à chaque repas.

Max un brin ténébreux qui a toujours peur de déranger mais c’est un fin observateur de nos petits travers.

Gilles l’espiègle à ne pas laisser à côté d’une carafe d’eau ou d’une tatane qui a momentanément libéré un panard un peu chaud…

Chantal, 1 mètre 05 d’humour, d’histoire d’une vie incroyable, la pétillance d’un bon champagne.






Le tango de la Corse du Nord, c’est la descente des gorges de Spelunca où l’on croise des chasseurs de sangliers. Et à l’arrivée, baignade dans le torrent… Température de l’eau surement 10° de moins que la mer mais beaucoup appréciée… C’est aussi les calanches de Piana, Porto son port et une Pietra…

Puis on se lève tôt pour une superbe descente vers Girolata, un petit coin à touristes avec des vaches sur la plage et une Chantal qui se fait un menton étoilé sur le ciment du bar… et elle n’avait pas encore bu !!! On en repart en bateau sous le soleil pour une arrivée à Calvi… sous la pluie. Météo toujours Tango ! Alors nouvelle Pietra en attendant la fin des larmes du ciel.



Le lendemain, c’est les Agriates, pas le désert. En effet nos amis corses disent au contraire que Agriate signifie terre fertile… Et que le terme « désert » a été rajouté par les Français !! Après avoir un peu transpiré, c’est la pause du midi avec la salade et Lydie ne déroge pas à la tradition des super salades HCE que nos valeureux intendants savent nous concocter. Sans oublier le fromage, le colochat et la petite sieste sous les oliviers. Au retour nos joëlettes ont slalomé sur des chemins sableux et pour tout dire, ce n’est pas très TOP le sable. Mais c’est Tango !! Surtout quand ça monte un peu.





Le jour suivant on reste dans les Agriates pour rejoindre la plage de Saleccia où le programme nous fait miroiter : repas, farniente et dodo sur la plage de sable fin… Météo Tango en a décidé autrement… Ce fut un orage grandiose et une averse copieuse, baignade dans les rouleaux avec une épaule en vrac pour la belle Amélie et dodo au camping sous le marabout pour certains… mais dans la joie et la bonne humeur HCE Nous devions voir le renard… nous avons eu le chien du camping, comme compagnon sous la tente… On a les exotismes qu’on peut !!!!

Avec 3 pilotes en moins, nous avons « zappé » le fameux chemin des douaniers… Stéphane est contraint de nous faire un programme Tango, mais c’est un pro alors tout s’arrange toujours très bien et nous descendrons par des chemins bordés de ronces jusqu’à Saint Florent.















On montera tout de même à Patrimonio pour redescendre au camping à la ferme Catarelli au travers des sentiers inconnu de la DDE… Encore une petite saignée pour les bras que l’on soignera à la Pietra !!

Et puis ce fut la dernière nuit. Monique et sa bande, privées du dodo sur la plage de Saleccia, voulaient leur revanche. Ah dormir sur la plage sur le sable fin bercé par le bruit des vagues… Alors dans un bel élan romantique, la bande a transporté le couchage au bord de l’eau. La nuit s’annonçait belle, les étoiles étaient au rendez-vous, la bâche étendue sur le sable, accueillante et douce. Mais nous étions encore dans le tempo Tango Tango vous dis-je pour dame météo qui dans la douce nuit étoilée arrosa copieusement tous ces amoureux de la belle nature qui n’eurent d’autre choix que de se réfugier dans les toilettes du camping… Notre dernier jour fut donc consacré au séchage de duvet, liquette et autre frusques plus intimes… Sans la rando prévue dans les vignes. Dans l’après-midi nous avons rejoint Bastia pour l’embarquement et le retour ! Départ de Bastia. Devinez comment….
Sous l’orage… je vous le disais !





Le tango Corse, c’est un tango conditionné
Le tango Corse, c’est de la sieste organisée
On se déplace pour être sûr qu’on ne dort pas…

J’oubliais : une dernière blague de Chantal : La différence entre un tétraplégique et un spaghetti ??? Je laisse Chantal vous donner la réponse si vous croisez le personnage à l’AG ou sur un séjour .

Il faut aussi que je vous donne la chanson de Joëlle (sur l’air de « quand j’étais petit garçon » de Michel Sardou).

Quand j’étais encore valide
Je courais sur les chemins en Chantant
Et quelques années plus tard
Il m’arrive un accident en bossant
C’est devenu moins déprimant
Depuis que j’ai rencontré votre assos
Et c’est tellement plus plaisant
De reprendre les chemins en riant

Refrain : La vie c’est plus marrant,
C’est moins désespèrent en marchant

Je voudrais vous remercier
De tous nous accompagner
En portant
Vos amis handicapés
Qui ne peuvent plus marcher
Mais chanter
Avec vous tous aux manettes
Elles avancent les joëlettes
En roulant
Et nos cœurs sont enchantés
De voir que vous nous aidez
En riant

Refrain…

Merci pour cette aventure
Qui nous rend la vie moins dure
En Chantant
En emportant avec nous
Tous ces souvenirs de vous
En chantant

Refrain…

Partager

Autres articles dans cette rubrique

S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

19 novembre 2017

Quelqu’un a oublié à l’Assemblée Générale un boîtier Cobolt Speechmaster. C’est un appareil qui parle... ça doit servir aux personnes non voyantes... Si cette personne se reconnait, qu’elle contacte Simone à la Creuzette : 04 78 22 71 02 ou la.creuzette@free.fr

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017