Handi Cap Evasion

Pages: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 136

Corse du nord du 10 au 21 septembre 2017

Evisa, gorges de Spelunca, Porto, calanches de Piana, plage de Girolata, désert des Agriates... les grands moments d’une aventure à joëlette, à la découverte des villages perchés, des vieilles bergeries, du maquis corse mais aussi de plages inoubliables.

1. Bon 1er contact. Nadia et Jf nous rejoignent de justesse sur le bateau. Nico et Coralie s’aperçoivent qu’ils ont 10 kg de trop sur le dos.

Mojito sur le bateau, gâteau aux amandes...cakes divers et variés... Monique, notre intendante, se fait déjà remarquer !

J2. Retard du bateau. Arrivée sous la pluie. Rencontre avec Stéphane...pas de petit déj.

Le sauté de porc est absent du "drive" les cochons courent toujours. 1er transfert Bastia/Ajaccio.

J3. 1ère randonnée, descente des Gorges de Spelunca : un enfer ! Les passagers ressemblent à des bouteilles d’orangina. Chute de Monique dans les rochers.

1ère baignade + bataille d’eau, Sarah perchée sur un rocher, nous enchante avec sa flûte, oubli du baboudesneiges@hotmail.comchocolat.





J4. Piana. Geocaching. Photo de groupe sur le tronc, Christine dans la joëlette... même pas peur !!

Les stocks de vins s’amenuisent. Soirée en chanson : "bella ciao" devient l’hymne du séjour.

J5. Réveil à 5h30. Descente sur la plage de Girolatta...périlleux et épuisant.

1ère baignade en mer avec les passagers sauf Éric qui n’est pas étanche.

Trajet en bateau. Coup de chaud de Christian.

1ère bière pression : Pietra. Bon anniversaire Jeff (celui avec les cheveux...) 500 g de chili con carne par personne, les shorts prennent des allures de parachute. Les bulles nous aident à digérer...




J6. Désert des Agriates. Sable sable sable. Quels paysages !
Perte de concentration de JF (celui sans cheveux) qui chute. Fin de Joëlette traumatisme au coude.

Kern de crottins, carcasse de vache, bataille crottins de chèvre, salade de choux.

Le fromage persillé involontairement fait son apparition. La maladresse d’Anne-Ema n’est pas une légende.
Nettoyage des roues de joelette dans une rivière...Steph et Jeff sont heureux.

J7. La fatigue se fait ressentir dans le groupe.
Descente en camion sportive de Monique. 12km en 1h30

Apéro dînatoire copieux.
Accordéon, flûte et chanson, danse. Nuitée sur la plage avec odeurs de souffre, éclair et étoiles.






J8. Réveil à 6h. Certains ont mal dormis.
Plus que 11 accompagnateurs aptes. La randonnée du sentier des douaniers est annulée.

Remontée de la piste à pied pour les plus vaillants.
Journée détente, visite de st Florent et camping 4 étoiles.
Martine à la plage...un vrai poisson dans l’eau.

Éric affronte sa peur du vide en traversant une passerelle.

J9. Balade champêtre. Découverte du maquis corse (piquant et griffant).
Arrivée au domaine de Catarelli.

Pluie à partir de 16h..marabout, vin chaud et jeux de cartes. M. Météo annonce une nuit clémente.
Orage et pluie diluvienne à 4h30...le déluge. Éric tout mouillé, le fourgon transformé en HLM, tente flottante... mais Jérémy et Rémy, héros de la nuit, sauvent nos sacs de la boue.

J10. Réveil humide et boueux. M. Météo reconnaît s’être trompé de localisation, pourtant il s’était concerté avec Catherine Laborde -alias Catoche - qui n’a rien vu venir non plus...

Traversée d’une jungle (ronces, troncs, pierres...)
Sculptures par empilement de pierres.

J11. Randonnées dans les vignobles.
Baignade dans une mer agitée. Lancement de chaussures, chaussettes dans la mer... les enfants s’amusent !
Dégustation et achat de vin à la propriété.
Rangement nettoyage et retour sur Bastia.
Bateau. Dernier apéro sur le pont.

J12. Arrivée sur le continent...grève SNCF.
Retour à la réalité difficile.

Les fils rouges :

- repas de Monique : un régal. Copieux et savoureux.

- sac d’Éric : le sac se détériore de jour en jour. Recherche d’un sac de remplacement en vain.

- les briefings : on verra demain

- les cubis : le stress de Monique, un groupe qui aime le vin

- sac jaune Christine : pertes quotidiennes

- blagues de Jeff : enfantines et incessantes

- jeux de cartes : mixité et rigolade

- chansons : à peu près

- la vaisselle : occupation numéro une

- cochons : lonzu, copa, figatelli

Vous l’avez compris, en Corse du nord, il n’y a pas que des baignades ! Les joëlettes empruntent souvent des sentiers bien escarpés mais la beauté des paysages récompense les efforts physiques. Et puis, un groupe Handi Cap Evasion, c’est toujours de la joie et de la bonne humeur.

Partager

Corse du sud du 30 août au 09 septembre 2017

Nous sommes tous différents et les handicaps des uns et des autres ont fait de ce séjour une parenthèse enrichissante pour chacun. C’est en résumé ce que l’on s’est dit lors de notre dernier tour de table.
Mais avant cela, chacun a eu son jour.

Mercredi 30 août :

l’équipe se retrouve au fur et à mesure à la gare de Marseille avant d’embarquer sur le bateau de la CORSICA LINEA. C’est le jour d’Yves, qui va enfin savoir si la mer lui convient ! Une bonne surprise pour lui à l’aller, un peu moins au retour...

Jeudi 31 août :

A peine réveillés de notre nuit sur le pont, nous débarquons à Ajaccio et sans aucune hésitation, à l’eau, pour notre première baignade tout en prenant notre petit déjeuner !


Ensuite, lors du premier transfert vers la chapelle SAN PETRU à ZICAVO, c’est le jour de Vincent et d’Anne qui ne seront pas au mieux dans les virages de montagne.
Le petit parcours ludique de l’après-midi nous permettra de mettre en pratique les explications d’Hélène et de comprendre la différence entre un passage en dynamique et en statique sur le sentier des Aconits puis autour des bergeries. Au retour, nous apprécions que les cochons n’aient pas dévoré les graines auxquelles nous avions tant pensé dans la journée.







Vendredi 1er septembre :

Après l’orage de la nuit, la journée sera belle, malgré un départ à 9h02 au lieu de 9h00 !
Nous apprécions la richesse sauvage des paysages en compagnie d’un chien que nous avons baptisé « Graine », va savoir pourquoi, Anne-Marie !
C’est le jour d’Eric, qui a su maîtriser sa peur sur un pont suspendu et de Raphaël qui se lance dans la chanson. Un grand bonheur pour Pascale qui, après 15 ans, retrouve les joies de la baignade en rivière, grâce à la chaleur humaine des hommes qui l’entouraient peut-être...






Une descente « piquante », qui laissera des traces, finira la journée. Est-ce la sauce verte d’Hélène ou les saucisses du repas qui provoqueront une des plus belles crises de rires de Vincent et Matthieu, nos deux grands « ados » ainsi que Marc et Stéphane ?


Samedi 2 septembre :

C’est sous un temps menaçant que nous montons sur le plateau du Coscione à 16 au lieu de 18, déplacement du campement oblige ! La pause après une petite montée technique à la bergerie du « GR Vins » est la bienvenue, surtout avec des graines.



Le vent fort nous empêche de monter à l’observatoire, mais Stéphane et Raphaël nous donnent une explication géologique très riche des blocs de granit qui nous entourent. Le repas se fait à l’abri dans une salle d’exposition que nous ouvrent gentiment Julie et Rémi.

Heureusement, car l’arrivée des camions est retardée, soit disant par un arbre barrant la route, que nous ne verrons jamais. Un chauffeur inattendu a remplacé Anne-Marie et, grâce à lui, notre bivouac va s’installer dans la propriété de Nicolas HULOT sur la commune de QUENZA, et oui !



C’est le jour où Dominique nous initie à la lévitation et nous tient en haleine avec une histoire de melon bien mûr…

Dimanche 3 septembre :

Le réveil est matinal pour Béatrice et Guy à cause des ânes qui mettent le souk autour des cantines. Mais Béatrice est au top pour le « gâté » avec Pascale.

Nous quittons la propriété du ministre à 8h55 au lieu de 9h00 pour partir du relai équestre de Pierro. Une descente technique nous attend jusqu’au village de QUENZA, avant d’arriver sur notre camping U FOCUNU à ZONZA pour le repas du midi.





La fermeture inattendue de la piscine nous laisse du temps pour jouer au Molky, écrire ou ne rien faire ! Bière corse à l’apéro : la Pietra. Le diner se passe dans la bonne humeur, avec un dessert improvisé par Anne-Marie et Guy, pour fêter leur 40 ans de mariage, Clairette de Die et Fruit Jazz pour arroser le tout.

Lundi 4 septembre :

La matinée commence calmement à QUENZA par des achats divers. Puis une descente sympathique nous conduit vers LEVIE en empruntant le parcours de rando « Mare a Mare ». Une pause musicale inattendue nous est offerte par un groupe de jeunes filles belges… Tous les garçons ont failli faire demi-tour, Matthieu et Vincent les premiers !
Le repas, sans sauce cette fois-ci, se fait dans le maquis. Une méga cueillette de mûres se fera avant la traversée de 2 ponts sur le chemin raviné vers LEVIE. C’est le jour de Marc qui, non content d’avoir un gros souci d’oreille, se retrouve avec les jambes éraflées pour être passé à travers un des ponts à cause d’une planche manquante.




Transfert en véhicule sur Sartène, au camping de la ferme viticole de PERO LONGO. Anne-Marie se fait avoir par Dominique qui lui fait croire qu’elle avait les sauces dans son sac le midi !

Mardi 5 septembre :

Après un réveil en douceur, nous partons faire le tour du village de Giuncheta, sur un parcours plein de contrastes. De vieilles bergeries, une flore méditerranéenne variée et une vue sur les aiguilles de BAVELLA ponctuent notre randonnée. De retour au camping pour une dégustation de vins et un repas rapide avant de repartir en camion pour le point de départ de notre randonnée nocturne au clair de lune.


Un petit sanglier nous accueille sur le parking ça promet ! Après 20 minutes de joëlette, nous nous retrouvons sur la plage de Rocca Pina, dominée par sa tour génoise et son lion. Avant de se coucher sur la plage, Pascale fera sa baignade en joëlette, toujours en très bonne compagnie !


Mercredi 6 septembre :

Nous quittons à regret notre lieu de couchage après un petit déjeuner rapide. Nous rejoignons les falaises de BONIFACIO par camion. La randonnée sera ponctuée de descentes et de montées très caillouteuses, mais aussi de baignades dans des criques superbes et nous arriverons directement au camping en joëlette.



Après le repas du soir, une petite virée sur le port permettra à certains d’admirer les yachts somptueux et pour d’autres de déguster une bonne glace ou une bière. C’est le jour de Denis, qui se fera beau en chemisette pour cette sortie en ville et celui de Stéphane qui nous avouera s’être retrouvé en bas de son hamac en début de nuit !


Jeudi 7 septembre :

Réveil tranquille mais départ en joëlette un peu moins car nous sommes coachés par Raphaël, façon RAMBO, pour « tout donner pour arriver à la citadelle de BONIFACIO » ! Et nous y sommes arrivés.


Quartier libre pour chacun dans la ville avant de repartir sur les falaises pour un pique-nique en plein vent dans une ancienne construction militaire. Nous poursuivrons jusqu’au phare de PERTUSATO, avec un panorama magnifique.

Nous reprenons les camions pour un transfert sur PORTOVECCHIO, à proximité de la plage de PALOMBAGGIA. Fin de journée tranquille. Les discussions d’après-repas nous emmènent très loin vers le Pérou et le Népal…

Vendredi 8 septembre :

Les plus matinaux seront sur la plage pour assister au lever du soleil. Après le petit déjeuner, nous partons à la découverte d’une autre plage plus difficile d’accès, celle de CARATAGGIO dite « petite Tahiti ». Pour se baigner, il a fallu franchir une bande d’algues importante et profonde, mais Pascale et Vincent, n’auraient raté cela pour rien au monde ! En fin d’après-midi, nous revenons sur le camping d’U FOCUNU à ZONZA, vide !





C’est l’heure du grand nettoyage dans les camions, dans les cantines. Martine et Claire sont au taquet pour cette dernière grande vaisselle. C’est le jour d’Isabelle, qui se fait une joie de nous aider à l’essuyage avant de nous donner le fameux questionnaire HCE.

Stéphane enchainera le soir sur le bilan de fin de séjour. Une petite larme de celui qui aura donné « de la couleur à ce séjour », Matthieu, mais qui sera vite consolé. Pour terminer en beauté : bivouac dans les sanitaires, on aura tout fait !

Samedi 9 septembre :

Nous quittons le camping pour rejoindre le col de BAVELLA d’où nous verrons les Aiguilles de BAVELLA. Les plus courageux iront se perdre dans le trou de la bombe avant le repas du midi. De belles rencontres ce jour-là aussi avec 2 filles dont une s’essaiera à la joëlette.





Et puis c’est le départ pour Bastia en passant par le barrage de l’OSPEDALE. Nous quittons à regret cette belle île et surtout notre accompagnateur Stéphane qui lui va continuer l’aventure avec le séjour de Corse du Nord.

Embarquement par navette, ce qui nous évite de trop peiner avec tout notre barda. Repas pique-nique en chanson et avec des pizzas offertes par les passagers joelette ! Un très bon moment avant la nuit à l’intérieur pour la majorité et sur le pont pour les plus irréductibles : Pascale, Hélène, Éric et Guy.

Dimanche 10 septembre :

Réveil en musique puis en lumière à 6h dans la salle commune ! Re-navette pour rejoindre la gare maritime. C’est de là que se feront les premiers départs du groupe avec Raphaël qui court prendre son train et nos ardéchois Claire et Yves qui vont retrouver leur voiture. Après un acheminement à la gare SNCF par 2 personnes d’HCE 13, l’égrainage continuera… Matthieu, Isabelle, Pascale, Béatrice avec Anne-Marie et Guy, Hélène et Dominique pour visiter la ville, Martine et Marc avec Denis, Anne avec Vincent et le dernier Éric.

Nous sommes tous partants pour la Corse du Nord !

Partager

Pages: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 136
Page 2
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

20 janvier 2018

Désormais, vous pouvez adhérer en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Adhérer en ligne

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2017