Présentation de l’antenne du Rhône et programme

Tout d’abord "association locale", puis "antenne", le groupe de la région lyonnaise a vu officiellement le jour le 03 mai 1995. Les adhérents se comptaient sur les doigts de la main, mais tous avaient en commun le fait d’avoir participé à un ou plusieurs séjours en montagne avec Joël Claudel et tous voulaient trouver les moyens humains et financiers pour continuer cette activité.

Aujourd’hui, les "vétérans" sont toujours là, mais heureusement ils ne sont plus seuls puisque la région lyonnaise compte environ 170 adhérents. L’activité et les contacts débordent sur les départements voisins.

La priorité reste la promotion des séjours en montagne. Une dizaine de sorties locales sont organisées chaque année, pour permettre à de nouveaux adhérents de se familiariser avec la pratique de la joëlette ou tout simplement, pour passer un agréable moment en pleine nature .Les sentiers des Monts d’Or, des Monts du Lyonnais ou du Beaujolais sont assez propices à la pratique de la joëlette et lors des week-end, les joëlettes lyonnaises vont découvrir des contrées plus lointaines comme le Jura, l’Ardèche, le Bugey, les Monts du Forez, etc..

Il est impératif de vous inscrire en joignant le responsable de la sortie dans la quinzaine qui précède. Celui-ci vous donnera les indications nécessaires pour l’organisation des co-voiturages. Pour les passagers de joëlettes : la priorité est toujours donnée à ceux qui veulent découvrir notre activité. Plusieurs personnes dites "handicapé marchant" peuvent se joindre au groupe.

En dehors des randonnées programmées, il est toujours possible d’emprunter les joëlettes (dès lors qu’au moins une personne formée à la conduite des joëlette peut vous accompagner), que vous souhaitiez découvrir des contrées lointaines ou tout simplement faire une balade sympa entre amis. Pour cela, il suffit de téléphoner à Simone Vincent au : 04 78 22 71 02

Nous participons aussi à de nombreuses actions de promotion de l’association telles que tenue de stands, courses solidaires, paquets-cadeaux chez Décathlon... Faites-vous connaître si vous avez un peu de temps libre

Les contacts :
- Simone Vincent : 04 78 22 71 02 ou la.creuzette@free.fr
- Bernard Moulin : 04 78 29 56 15 ou bea.moulin@wanadoo.fr
- Jean Yves BEAU : 04 78 45 98 02 ou jean-yves.beau@ac-lyon.fr
- Quentin Mandier : 06 80 84 14 90 ou quentin.mandier@orange.fr

Le Programme des randonnées 2020 :
Cette année encore les sentiers escarpés du Beaujolais seront notre terrain de jeu privilégié avec toutefois une sortie dans les Monts d’Or, une dans les Monts du Lyonnais et une au sud de Lyon au départ de Vienne. Pour retrouver l’ambiance des séjours d’été, il y aura deux beaux week-end : 3 jours d’itinérance, avec bivouacs au pays des pierres dorées (bas Beaujolais) pour Pentecôte et 2 jours de randonnées en montagne (Haute Savoie) en octobre, avec nos amis les Gones Raideurs.Vous l’avez compris, il y en aura pour tous les goûts !

Partager

Trail des Cabornis 2020

Rendez-vous incontournable de chaque début mars, le trail des Cabornis est un grand moment de convivialité et de partage avec notre partenaire : les Gones Raideurs de Fontaines sur Saône.
Tout commence le samedi 07 mars à Chasselay au Monts d’Or avec le "petit format". Il s’agit d’un parcours particulièrement accidenté (10 km et 500 m de dénivelé). La présentation des Gones Raideurs correspond bien à la réalité : "un parcours au cœur des Monts d’Or, dans un espace préservé et des sentiers ludiques. Idéal pour les sportifs qui veulent découvrir le trail ou pour débuter sa saison avec un parcours court, technique et rythmé !"

Cinq équipes avec joëlette vont s’élancer sur les sentiers rendus particulièrement glissants par la pluie des jours précédents. Dès 14h00, une quinzaine de coureurs se retrouvent avec les 5 passagers prêts à affronter la boue et les secousses : Christine, Eliodie, Franceline, Sandrine et Alex. Il y a ceux qui s’échauffent sérieusement avant le départ et ceux qui soignent leur déguisement.





Le départ des joëlettes est donné avant 15h00. Elles seront suivies par 300 coureurs.

Chacun va donner le meilleur de lui-même sur ce parcours très physique. Aucune joëlette ne se retrouve à terre, contrairement aux nombreux coureurs solo qui glissent sur la boue. L’équipe des Gones Raideurs arrivée en tête avec Franceline, n’hésitera pas à retourner à la rencontre des autres équipes joëlette. L’équipe d’Elodie sera la plus remarquée par son sens de la fête et ses puissants "Handi Cap Evasion" qui s’entendent de loin.






La remise des prix aux équipes joëlette devant l’ensemble des coureurs sera un grand moment festif et joyeux à l’image de certaines soirées sur nos séjours d’été. Le présentateur en profitera pour encourager les sportifs présents à nous rejoindre.






Pendant ce temps une équipe s’active à enlever la boue des joëlettes, à les replier et à les ranger pour de nouvelles aventures.


Dimanche 08 mars, place aux grands formats de 22 et 42 km auxquels 1200 coureurs participent.

Bien avant le départ des coureurs, une quinzaine de bénévoles HCE se met en place pour aider à l’organisation (postes de signaleurs, service des repas) mais aussi pour tenir un stand HCE et un "bar solidaire".






Merci aux Gones Raideurs qui nous donnent une bonne occasion de faire connaître notre association auprès d’un public sportif et qui nous apportent un soutien financier.
Le Progrès de Lyon du lundi 09 mars mettra d’ailleurs la participation des équipes joëlettes à l’honneur avec la photo de l’équipe de Sandrine.

C’est avec plaisir que nous retrouverons les Gones Raideurs pour le raid Saucona les 26 et 27 septembre mais aussi pour un week-end de randonnée en Haute Savoie les 10 et 11 octobre.

Partager

Randonnée à Alix (pays des pierres dorées),1er mars 2020

Une hirondelle ne fait pas le printemps mais une première sortie joëlette, peut-être ? C’est en tout cas, ce qu’a tenté Bernard l’organisateur de cette première sortie de l’antenne du Rhône au pays des pierres dorées.

Un beau soleil d’hiver nous attendait au parking de la mairie d’Alix, lorsque les premiers participants se retrouvent pour monter les Joëlettes. Très vite une vingtaine de marcheurs et leurs amis passagers s’empressent de procéder à la mise en route car le fond de l’air est frais…
Il y a bien sûr des anciens, mais aussi des lycéens et étudiants débutants qu’il faut familiariser avec l’ outil mono-roue.

Puis c’est le départ, on côtoie la maison forte d’Alix, le clos des Liesses sous l’œil hautain d’un lama transplanté des Andes...Le cortège suit des chemins de terre dégagés, avec une belle vue sur les bois, puis du village de Bagnols, avec le château et son pigeonnier, de belles maisons avec les colonnes d’auvent, typiques, de pierres jaunes.





Le long du chemin des carrières (de pierres dorées… !) les marcheurs trouvent un endroit abrité du vent qui s’ est levé, pour le pique- nique au pied d’un muret de cultures en étage qui fait le charme du paysage. Nous sommes au- dessus de la « voie du tacot » qui reliait Villefranche à Tarare, réaménagée en voie pédestre et cyclable de 23 km, en pente douce, sinueuse, entre vignes et hameaux…








Après la pause déjeuner, le temps se gâte, quelques gouttes, du vent, des nuages noirs nous font presser le pas, par des chemins creux en sous- bois et passages de gués vers la chapelle St Hippolyte.
Au bord du sentier, une « cadole » , abri traditionnel pour les outils et la pause du vigneron, rappelle l’art des constructions en pierre sèche, ailleurs on l’ appelle caborne, cazeille, borie…

Sur le chemin du retour, de fortes rafales de vent et la pluie horizontale de front sonnent l’heure d ‘un ré-habillage express avec capes de pluie, ponchos et parapluies vite retournés…
Episodes brefs et salutaires pour tester les capacités d’adaptation du groupe qui se retrouve vite au point de départ, sous le soleil revenu, et le traditionnel mâchon (gâteaux, bière, jus de fruit) sous un abribus à l’écart des rafales atténuées.



On aura marché de 10 h à 16h, avec 1/2 heure de pause, pour un circuit de 14 km et 250 m de dénivelé cumulé dont quelques raidillons caillouteux.
Prochaine marche, à Curis aux monts d’Or, pour retrouver des cabornes … ! le 29 mars….

Partager

La Saintexpress, 30 novembre 2019

Comme vous l’a expliqué Jean-Luc Popotte lors de notre AG, il ne recule devant rien pour porter haut les couleurs d’Handi Cap Evasion, faire la promotion de notre association et rechercher des financements.
En cette froide nuit de fin novembre, Jean-Luc s’est aligné au départ de la Saintexpress : 45 km à parcourir de nuit sur les sentiers des Monts du Lyonnais.

Après la Lyon Urban Trail by night, il a franchi un nouvel échelon dans la difficulté car les conditions climatiques (beaucoup de pluie et brouillard) vont rendre cette course particulièrement difficile.

Nous sommes quelques-uns au départ pour encourager Jean-Luc. Jean-Pierre et Anne Cécile, adhérents HCE vont d’ailleurs prendre le départ avec lui. Le speaker nous autorise à prendre la parole et à présenter notre association devant la première vague des 4 000 coureurs qui s’élancent de Sainte Catherine à 23h20 pour rejoindre Lyon.







Merci Jean-Luc pour cette belle occasion.

Jean-Luc a également trouvé un partenaire pour cette course : le club de fitness l’Orange Bleue de Beynost qui a fait un don de 600 € à notre association.


Fin de cette aventure, plusieurs heures plus tard. Nos trois coureurs n’ont pas démérité malgré le terrain extrêmement boueux et glissant, les flaques d’eau, les trombes d’eau qui les ont accompagnés sur une bonne partie du parcours.
Bravo les sportifs !

Partager

Un sportif solidaire.

Samedi 02 novembre, un petit groupe Handi Cap Evasion était présent au départ de Lyon Urban trail by night.

Cette course urbaine et de nuit a un succès grandissant puisque 6 000 coureurs étaient au départ sur les hauteurs de Fourvière.

Nous avions rendez-vous avec Jean-Luc Popotte, qui a décidé de courir tout au long de l’année pour Handi Cap Evasion.

Pour son engagement sur les 26 km de cette course, Jean-luc a trouvé un sponsor : la Sté ORPI de Caluire qui a fait un don de 1 100 € à notre association.
Bravo Jean-Luc !

Notre présence aux côtés de Jean-luc était aussi motivée par le fait qu’il avait obtenu de l’organisation la possibilité de présenter Handi Cap Evasion aux coureurs. Une belle opportunité pour nous !



D’autres belles occasions à venir : la Saintélyon début décembre, la Lyon Urban Trail en avril prochain... Jean-Luc sera présent à notre AG fin novembre pour nous parler de ses beaux projets auxquels il compte associer Handi Cap Evasion.

Partager

SUR LES HAUTEURS DE VIENNE le 29 septembre 2019

Après les Monts d’Or et le Beaujolais (nord et ouest de Lyon), direction le sud et un départ de randonnée depuis Vienne, ville antique ayant traversé les civilisations depuis la préhistoire. Ce circuit a la particularité de s’apparenter à une journée-type des séjours d’été.

Après le traditionnel briefing sur l’utilisation de la joëlette, départ sportif par le caillouteux « chemin des pendus » (1,3 km et 200m de D+). Le fameux vignoble de Côte-Rôtie s’offre derrière nous.
Nous contournons une gorge infranchissable en joëlette (c’est rare !) et rentrons dans des forêts de châtaigniers, de chênes et de bouleaux.




Passage technico-ludique très apprécié : une courte pente bien raide, entre troncs d’arbres et par-dessus racines. Une pause contemplative méritée face aux monts et crêts du massif du Pilat, dominé par le crêt de l’Œillon culminant à 1364m. Les néo-passagers et néo-pilotes prennent avec brio leurs marques, quelle agilité, bravo !








Nous arrivons sur le plateau des Balmes, génisses et chèvres en spectatrices. Le pique-nique se fera au bord de l’étang du Télégraphe (408m). Cette année, l’étang a été vidangé pour permettent aux vases de se minéraliser, ce qui accroît la productivité du plan d’eau lors de la remise en eau, et de renouveler les souches de poissons. Certains en découvrent des coquilles géantes de mollusques !




Les forêts de chênes et de châtaigniers sont denses et offrent des « single tracks » très intéressants où les techniques de pilotages s’affinent, rythmée par la bonne humeur collective. Passages entre rucher, champs de tournesol et bistrot-palette des chasseurs. Dernier gros raidillon dans les feuilles de châtaigniers (rappelant le migliacciu Corse, pain au brucciu cuit enveloppé dans feuilles de châtaigniers) et retour par la descente technique et rocailleuse du chemin des pendus. Nous partageons enfin un goûter au thé à la menthe et aux gâteaux chocolat ou poires-fleur d’oranger. Une belle photo finale pour une belle journée comme on les aime, passée tous ensemble ! A la prochaine !!



Le dernier mot pour Ylbere qui tenait à se livrer après sa 1ère rando HCE :
« J’ai grandi dans des collines au Kosovo. Après l’accident, je suis venue en France. Cette rando, c’était la première fois depuis 14 ans que je respirais à nouveau l’air de montagne, mes poumons ont fait le plein d’oxygène. C’était franchement trop agréable. Le soir j’étais si émue et tellement bien car je me suis sentie aimée toute la journée. C’est quelque chose d’inexplicable ce que j’ai ressenti lors de cette rando, ça m’a fait tellement de bien. Merci, merci, merci à tous, vous êtes tous tellement gentils et on a trop bien rigolé. J’espère pouvoir encore beaucoup randonner avec vous !! »

Partager

Page 1
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2020