Salon handica les 6, 7 et 8 juin 2007

Une dizaine d’adhérents du Rhône se sont relayés pendant 3 jours pour assurer la tenue du stand Handi Cap Evasion

Le salon qui s’est tenu au Parc de Lyon Eurexpo a attiré près de 25 000 visiteurs. Ce salon regroupe les professionnels du secteur du handicap, les personnes handicapées, leur entourage familial et professionnel (250 exposants).
Handi Cap Evasion avait donc bien sa place parmi eux. Beaucoup de visiteurs se sont arrêtés pour admirer les belles photos de randonnée en montagne et poser des questions sur nos activités.


Quelques contacts nouveaux, beaucoup de demandes d’informations et peut-être de futurs adhérents. Les personnes handicapées se sont montrées intéressées par la joëlette à pédalier. Il faudra peut-être en exposer une la prochaine fois...

La proximité du stand de la socièté Ferriol Matrat nous a permis d’échanger nos points de vue sur les améliorations techniques à apporter au modèle industriel de joëlette qu’elle commercialise. Et voici donc le dernier modèle aux bras articulés :

texte et photos : simone Vincent

Partager

Randonnée aux Sauvages le 10 juin 2007

Yvonne et quelques habitants des Sauvages, petit village du Nord du département du Rhône guident le groupe...

Avec Yvonne : pas de surprise, nous sommes toujours bien accueillis. Après un départ un peu tardif (journée d’élections oblige), 3 joëlettes et une quinzaine de marcheurs partent en direction du hameau de "Chez Bonnefond". Tout commence doucement avant une bonne petite grimpette pour se mettre en appétit. Le chemin bien raviné par les orages violents de la semaine oblige les pilotes à changer souvent de trajectoires pour éviter les obstacles.

Clément, pour qui il s’agit d’un baptême en joëlette est ravi car son équipage est souvent en tête. Il faut dire que c’est le plus léger des passagers !

Le temps est orageux et les marcheurs s’épongent...mais les boissons fraîches nous attendent à la petite ferme de "chez Bonnefond". La pause nous permet de nous restaurer, mais aussi de découvrir un couple de jeunes paysans qui élèvent quelques chèvres et brebis. Ils nous expliquent leur manière de vivre et de concevoir une agriculture raisonnée où il n’est pas question de productivité mais plutôt de production de fromages bio, d’entretien des paysages, de reboisement avec des essences variées...

La dégustation de fromage et de brousse emporte la conviction des participants qui en profitent pour s’approvisionner.

Après le repas, nous nous dirigeons vers Notre dame de la Roche. Cette fois : c’est Alain qui veut revoir un coin où il est souvent venu étant enfant.

Derniers coups d’oeils sur les versants boisés d’Amplepuis, le col du Pin Bouchain, la Tour de Matagrin et il faut penser à retourner aux Sauvages avant l’orage qui menace à nouveau.
Il faut déjà se séparer, mais une idée fait son chemin : l’an prochain nous reviendrons aux sauvages mais pour un week-end entier.

Et puis : aux Sauvages : on peut faire aussi des rencontres originales :

Photos et texte : Simone Vincent

Partager

Randonnée à Oingt le 15 avril 2007

Dimanche 15 avril à Oingt, le petit homme de Chessy, du haut
de ses 8 ans a su mener la cadence.

Pourtant,le groupe était imposant, de par la venue du CAF de Bourgoin,18
marcheurs chevronnés, pilotés par un certain Felipe (qui a des chevaux
sous le capot), et quelques habitués lyonnais pour complèter le groupe
d’accompagnateurs.

Le petit Antoine avait invité sur les 4 bolides à brancards, 3 routardes
d’hce : Christine, Martine et Marie, plus une nouvelle "Cécile". Ce n’est
pas tout, Brigitte, Patrick et Bernard arpentaient derrière à grandes
embardées.

Voilà donc une quarantaine de marcheurs pour un pique nique bien ensoleillé,
avec une vue magnifique sur les monts de Tarare et le village médiéval
de Ternand, mais malheureusement pour nos invités de Bourgoin, sans une
bouteille de Beaujolais...

Une fois les 16km avalés, après le passage du col du Châtoux, le petit
Antoine, qui sans aucun doute assurera la relève à HCE, a bien mérité le
repos, assis confortablement sur une drôle de petite charrette.
Merci à tous !

texte et photos : Yannick Dumont

Partager

Au pays du curé d’Ars

La météo était pessimiste, et passage à l’heure d’été oblige, il fallait se lever de bonne heure... tout cela n’a pas découragé les participants à la première sortie 2007 de l’antenne du Rhône

Le clocher de l’église de Misérieux (dans l’Ain ) avait du mal à émerger de la brume lorsque le petit groupe un peu frigorifié a pris le départ : 3 passagers joëlette, 3 "handi marchant" et 8 accompagnateurs.
Après une traversée un peu rapide du plateau de la Dombe en direction d’Ars sur Formans, une première halte au pied du monument dédié au curé d’Ars et au petit berger qui l’a guidé nous met dans l’ambiance locale.

L’arrivée à Ars pour une visite de la basilique se fait en fanfare. Et oui, c’est le jour des classes avec défilé des conscrits dans cette petite localité de l’Ain. le soleil daignant enfin se montrer, le pique nique s’organise au bord d’un étang.

L’après midi nous découvrons les bois qui bordent le Formans (avec même quelques petites grimpettes), avant de traverser le beau parc de l’école de Cibeins.

Une petite visite à un concours de labours qui s’organise près de l’école et c’est le retour vers Misérieux, mais sous le soleil cette fois !

Partager

Balade sur les berges : 16 janvier 07

Une fois n’est pas coutume : les joëlettes se sont joint à un groupe de randonneurs pour arpenter les berges de la Saône et du Rhône, à l’intérieur même de la ville de Lyon.

Plus de 50 randonneurs ont répondu à l’appel du CDRP 69, pour une randonnée dans Lyon, à l’occasion de la sortie officielle du dernier né des topoguides « Lyon à pied ». La température presque estivale incite à la flânerie et pourtant, c’est presque au pas de course que nous abordons le parc de Gerland par « l’entrée du Rhône ». La traversée de ce parc situé en bordure du Rhône et consacré aux loisirs, aux activités sportives et à la découverte de la nature est plutôt agréable.

La remontée sur le pont Pasteur nous ramène à la réalité de la ville avec son flot de voitures. Des escaliers nous permettent de gagner le bas-port et de continuer sur la berge droite du Rhône jusqu’à la pointe du confluent, étroite bande de terre où les eaux de la Saône se mêlent à celle du Rhône.

Pour rejoindre la place Bellecour, nous empruntons la berge gauche de la Saône : c’est ici que doit se développer le grand projet de Lyon-Confluence. Après les anciens silos de la Sucrière et la zone de chantier, le décors devient plus agréable à l’oeil avec les péniches d’habitations fleuries, la péniche chapelle, les collines qui surplombent la Saône et les dessous de ponts que nous n’avons pas l’habitude de voir de cette manière.

Cette randonnée nous a permis de découvrir un petit coin de notre ville méconnu. Il a également permis aux responsables de clubs de randonnée, mais aussi aux responsables locaux, régionaux et même nationaux de la randonnée Pédestre (dont Jean Claude Burel président de la FFRP) de constater que notre association appartenait bien à la grande famille des randonneurs.

Simone Vincent

Partager

Page 12.2
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

27 mai 2018

Notez bien les dates de l’AG 2018 : elle aura lieu les samedi 24 et dimanche 25 novembre à Vénissieux.

20 janvier 2018

Désormais, si vous le souhaitez, il est possible d’adhérer en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Adhérer en ligne

23 octobre 2017

Faire un don en ligne à HCE

Si vous souhaitez soutenir nos actions, vous pouvez désormais nous faire un don en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Faire un don en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018