Programme du premier semestre 2012

Mieux vaut tard que jamais, voici le programme du premier semestre 2012...

DateDestinationRéférentTél.
Dim 15 Janvier Au fil des Jardins de Montpellier Marie-Pierre BLANCHET 06 28 80 38 60 mpiblanchet@orange.fr
Dim 26 Février Corconne Catherine et Gilles GOHAUD Catherine 06 77 12 32 35 Gilles 06 72 08 63 25
Dim 4 Mars Course des Pyramides à La grande Motte Catherine et Gilles GOHAUD Catherine 06 77 12 32 35 Gilles 06 72 08 63 25
Dim 18 Mars MOBILISATION GENERALE – TOUS A L’AVEN D’ORGNAC OPERATION « GROTTE POUR TOUS » Monique GAULTIER et Catherine GOHAUD 04.75.38.93.11 / 06.77.47.74.43 Catherine 06 77 12 32 35 hce3034@laposte.net
Dim 01 Avril ANNULEE ANNULEE ANNULEE
Dim 15 Avril QUISSAC ( Gard) Patrick PECOUL 06.10.33.48.55
Dim 6 Mai La vallée Borgne Mikael VILLENEUVE 04 30 38 68 39
Dim 20 Mai Festa Trail du Pic Saint Loup, Aventure humaine et sportive Catherine et Gilles GOHAUD Gilles 06.72.08.63.25 Catherine 06.77.12.32.35
Dim 10 Juin Lieu à déterminer ( Gard) Bernard et Xavier SOLLE
Sam 23 et Dim 24 Juin Week-end Bivouac en Vallée de la Buèges Catherine et Gilles GOHAUD Gilles 06.72.08.63.25 Catherine 06.77.12.32.35

Merci de vous engager de façon fiable sur une sortie au minimum 10 jours avant la date fixée, afin de faciliter la logistique de la randonnée. Pour cela, contactez la personne référente de la randonnée selon le tableau ci-dessus.

eMail de l’Antenne : hce3034@laposte.net

Les frais de covoiturage seront dorénavant forfaitaires, fixés à 10 € par personne et chauffeur compris. Les chauffeurs des voitures seront dédommagés sur la base de 0,25 € du km parcouru. Cela ne concerne pas les participants qui se rendent sur les lieux de la rando par leurs propres moyens.

Partager

Extraordinaire week-end à l’Aven d’Orgnac

Le week-end du 17 et 18 mars a été exceptionnel pour plus de 250 personnes car il s’est déroulé sous la couleur de la fraternité, de l’éblouissement partagé, et de la beauté de la nature autour et dans la grotte l’Aven d’Orgnac. Nous saluons tous Monique qui a pensé puis fait en sorte que l’évènement soit suffisamment connu et se déroule à merveille.

Que de travail en amont pour arriver à une organisation quasi parfaite !! Le samedi les joëlettistes aguerris, et d’autres accompagnateurs de personnes handicapées ont pu, selon leur rôle découvrir et apprendre à manier la joélette dans la campagne puis dans la grotte.

Le soir nous étions plus de cinquante à partager un repas excellent conçu par notre Mireille générale, aidée d’Isa et Eric .

Le dimanche matin a vu affluer dès neuf heures une quantité de personnes venant des 4 coins de France (l’Anjou qui est restée du vendredi au lundi, Marseille, l’APF ardéchoise et d’autres associations, plus les touristes ordinaires d’un dimanche pluvieux )

Face au stand HCE, 25 joëlettes étaient alignées, un record, puis les équipages se sont formés pour la descente, quatre joëlettes à la fois avec un guide expérimenté toutes les demi-heures.

Et quelle descente, pas moins de 700 marches ! Pour beaucoup, qui ne connaissaient pas la joëlette, cette descente à plus de 120 mètres sous terre fut un éblouissement .

« Impossible d’imaginer comme c’est beau" s’émerveillaient certains .

D’autres avaient pris l’option de la descente en rappel dans l’Aven . Après quelques hésitations, du fait de la météo capricieuse, l’aval des spéléo fut donné !

"Quel bonheur, suspendue à un fil comme une araignée qui goûte doucement l’apesanteur tout en tricotant sa corde, j’arrive harnachée et bien encadrée par les professionnels dans la première salle !"confiera Myriam.

Que dire de plus que ce GRAND MERCI à Monique pour son talent d’organisatrice et à tous pour cette magnifique journée qui restera gravée dans les mémoires. Elle a pu se dérouler grâce à la mobilisation de plusieurs partenaires. Citons la municipalité d’Orgnac l’Aven, Joël directeur de la grotte, Stéphane et son équipe de spéléologues, Carole de l’APF de l’Ardèche, l’association "Rando Meyrannes", Georges et son équipe "intendance" et de nombreuses associations locales, sans oublier les adhérents de l’antenne 30-34, de la Loire, de l’Anjou et de l’association HCE 13.

Partager

Course poursuite dans les rues d’Arles

Les 10 kilomètres d’Arles, presque une tradition pour HCE 30/34.
Pour notre troisième participation, deux joelettes sur la ligne de départ. Seb, au volant de la première, avaient prévu d’en découdre ne laissant pas une minute de répit aux pauvres coureurs.

Equipage de course avec Seb aux manettes

Annie avait opté pour l’option tourisme, profitant de l’occasion pour découvrir la cité inscrite au patrimoine mondial de l’humanité.

Balade touristique rondement menée pour Annie

L’équipe d’HCE était renforcée pour l’occasion des coureurs des menuiseries Fouque, fervent soutien de notre association.

Dopée par son enthousiasme et les encouragements, Kat s’est encore surpassée épuisant Daniel, pourtant marathonien et habitué aux défis de chefs d’entreprise.

Arènes, vieilles ruelles, théâtre antique, quai du Rhône,... Annie profitait de la visite commentée par les régionaux de l’étape, Mireille et Eric, et prenait même la pause pour les photographes aux points de ravitaillement.

Su la ligne d’arrivée, tonnerre d’applaudissements et sourires des participants dont certains bouclaient pour la première fois un circuit chronométré.

Partager

Un week-end plein d’émotions, de rencontres et de plaisirs !

Je n’ai participé qu’au samedi qui a été très intense. D’abord découverte de la maison de Norbert (Nono) le frère de Mireille, à la sortie de St Côme.

Première surprise : une joelette inconnue dans le jardin. Elle est pour nous ! Deuxième surprise : une guinguette dans le jardin ! Décidément ces gens ne manquent pas d’originalité !

Après l’arrivée de toute notre équipe et les présentations (Sophie, épouse de Norbert, la maman de Mireille et Norbert, des amis, etc) , arrivée de « René » et son équipage. René est le Président de l’association « les amis du moulin », ses amis ont fabriqué pour lui une joelette et une deuxième destinée à notre antenne ! Belle démonstration d’amitié et de générosité !

Première étape : explications des pro aux nouveaux du maniement de la joelette, Bruno se prêtant avec passion à cet exercice.

Puis nous voila partis, la joyeuse équipe de St Côme encore plus boostée par ses nouvelles connaissances et nous, quatre joelettes en goguette dans la garrigue, le but étant de monter jusqu‘à l’oppidum. Marie-Pierre et Stéphanie étaient accompagnées par leurs auxiliaires de vie, Maria et Mila, qui n’ont pas rechigné à mettre leurs énergies à l’épreuve.

Tout au long de la balade nous avions les explications des vestiges rencontrés : les garennes, sortes de capitelles servant de pièges à lapins les galets ronds armes de fronde, les pavés de l’ancienne voie romaine, l’oppidum et vue sur le moulin en restauration par la bande à René.

Après deux heures et demie sous un agréable soleil, retour à la maison de Nono où s’étaient déjà rassemblés nombre d’amis et voisins. Chacun ayant amené à manger ou à boire, l’apéro a commencé puis les grignotages et la soirée s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur, sur fond musical.

René a remis officiellement la joelette à notre responsable Cath qui a assuré un beau discours plein d’émotions. Sur ce, les participantes à la chorale « les courants d’air » se sont fait connaître et ont poussé la chansonnette, nous proposant de donner un concert dont les bénéfices nous seront reversés ! Trop, c’est trop, il y a des jours comme ça, magiques, où tout le monde il est beau !

La soirée, bien arrosée a permis d’autres rencontres individuelles et Cath a promis que nous reviendrions faire une « vraie rando » d’une journée avec eux, sur les lieux.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, j’ai vu, dans le diaporama fait le dimanche à Arles que la journée a été également très réussie.

Myriam

Partager

Une rando pas comme les autres !

Les organisatrices l’avaient annoncé dans leur 1er mail : « la randonnée sera courte mais y’aura une surprise l’après midi. N’oubliez ni votre polaire, ni vos gants, un casque de vélo est conseillé. » Par chance j’ai été appelée l’avant-veille pour remplacer une passagère.

Après un lever matinal et quelques couacs dans le co-voiturage, nous voilà tous réunis à Sorbs, point de départ de la balade. Première surprise : le monde. Trois groupes distincts d’une quinzaine de personnes chacun gravitaient autour de trois malheureuses joëlettes et de trois non voyants. Mais très vite des têtes connues se détachèrent.


La puissante voix de Bruno, un des bénévoles habituels de notre groupe, réussit à couvrir le brouhaha ambiant pour rappeler les règles de base de la joëlette et présenter brièvement le déroulement de la journée. Aussitôt après les groupes « chorale » et « spéléo » empruntent le même chemin que nous allions prendre quelques minutes plus tard (mais pourquoi ? quels liens pouvaient-ils y avoir entre eux et nous ? Mystère ; Christine et Marité ne pipaient mot !)


La matinée fut effectivement assez facile malgré quelques petites grimpettes vite compensées par un juste nombre d’accompagnateurs.
La joëlette chante et la roue centrale écrase de temps à autre le thym en fleur qui libère sa délicieuse odeur. Quelquefois, au sortir d’un passage un peu broussailleux s’ouvre un paysage vallonné typiquement méditerranéen sous un ciel bleu azur.

A la pause déjeuner, les autres groupes arrivent enfin ; par inadvertance ils ont raté une bifurcation sur le chemin. Ils s’installent non loin de nous. Pendant le repas, des infos filtrent de part et d’autre ; on descendrait dans une grotte en joëlette. Mais pas plus. Or le va-et-vient incessant de certains membres du groupe « spéléo », le déballage progressif de tout le matériel lié à cette activité m’indique clairement que la surprise ne m’a pas encore été entièrement dévoilée. Peu après j’apprends que je vais passer la première : on s’affaire autour de moi et l’on m’équipe d’un baudrier et d’un casque.

Finalement on me révèle que je descendrai dans la grotte accrochée à une tyrolienne. Sur le coup je n’avais pas vraiment réalisé ce que cela voulait dire. Ce n’est qu’une fois entrée dans ce lieu magique en joëlette que les battements de mon cœur se sont brusquement accélérés et que des larmes ont embué mes yeux car j’entendais au loin les chants de la chorale. Nous nous sommes approchés du lieu-dit où une tyrolienne m’attendait pour descendre les trente mètres qui me séparaient d’une grande cavité aménagée.

On ne me donna pas le temps de réfléchir et l’on me hissa par le baudrier jusqu’au départ. Là un spéléologue me rassura et enclencha le système de descente. Mon sang ne fit qu’un tour lorsque j’aperçus le vide en dessous. Mais c’était trop tard et je hurlais si fort que la chorale s’arrêta un instant de chanter pour me regarder. Arrivée en bout de course d’une façon peu orthodoxe, le baudrier me faisait tellement mal que j’avais hâte de retrouver le confort de mon engin.
Une fois les trois intrépides joëlletistes descendus,


une petite explication sur cette très belle grotte suivie d’un petit concert de la chorale était normalement prévus, mais par manque de temps, cela n’a pas pu se faire, ce qui bien dommage.

En effet, cela aurait peut-être été une façon de les remercier très sincèrement de tout le travail accompli durant cette fabuleuse journée. Toutefois le petit goûter servi après ma sportive remontée, par un escalier en pierre soutenue par deux spéléologues, m’a permis de le faire en partie.

Le retour sur Montpellier fut très calme ; les temps forts de la journée ainsi que les amitiés naissantes ou anciennes tournoyaient encore dans ma tête mais le sommeil m’emporta vers de nouveaux horizons.
Karine COME

Partager

Page 1.6
S'abonner au flux RSS

Participez !

Devenez Accompagnateur : toutes les infos pour devenir accompagnateur et participer aux activités Handi Cap Evasion, c'est par ici!

 

Recherche

 

Informations

22 août 2018

A l’occasion de nos 30 ans, une cuvée spéciale est mise en vente au profit de HCE.

>> Cuvée 30 ans

27 mai 2018

Notez bien les dates de l’AG 2018 : elle aura lieu les samedi 24 et dimanche 25 novembre à Vénissieux.

20 janvier 2018

Désormais, si vous le souhaitez, il est possible d’adhérer en ligne.

Propulsé par HelloAsso

>> Adhérer en ligne

 

Les vidéos HCE

 

Nos Partenaires

 

Récits des séjours 2018